L'AFFAIRE DES BEBES BULGARES

Publié le par Domi

Au Tribunal de  Bobigny, en Seine-Saint-Denis, un procès s’ouvre pour juger des parents et des trafiquants de bébés nés de femmes bulgares. Une vingtaine de couples de parents sont jugés pour avoir acheté des enfants et 13 autres personnes pour avoir organisé ce trafic. Ces bébés ont été mis au monde par des femmes venues de Bulgarie pour accoucher en France contre de l’argent. Ces Bulgares étaient souvent prostituées, victimes de trafiquants. Mais l’une d’entre elles a signalé à la police le vol de son enfant et c’est ainsi que le trafic a été mis à jour. Les parents qui ont acheté les enfants sont tous tsiganes et ne pouvaient pas avoir d’enfants naturellement. Par ailleurs, ils n’ont pas le droit d’adopter des enfants car ils n’habitent pas toujours au même endroit et en plus leurs enfants ne vont pas à l’école régulièrement. Pour ces raisons, ils se sont tournés vers des solutions illégales. Les pères reconnaissaient alors à la mairie les bébés que venaient de mettre au monde les femmes bulgares ou bien les femmes bulgares accouchaient sous l’identité de la mère qui ne pouvait pas avoir d’enfants. 23 bébés en juin 2001 et juin 2005 auraient ainsi été achetés entre 5 000 et 75000 euros. Les organisateurs du trafic risquent 10 ans de prison et les parents jusqu’à 3 ans…

Publié dans ARTICLES DIVERS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Au début de ses réquisitions, le procureur lit une conversation enregistrée: «Alors 5000 euros, c’est bon? Non, on avait dit 6000. Il est beau, il fait 4 kilos. 6000.» Le procureur du tribunal correctionnel de Bobigny demande: «De quoi parle-t-on? D’une machine à laver? Non, d’un être humain.»
Répondre
D
Malheureusement c'est ce qu'inspirent ces transactions comme si un enfant était une vulgaire marchandise, merci Fep pour ton passage sur mon blog @+
Z
Trafic de bébés en Bulgarie : une vieille histoireL’affaire qui a éclaté en France en 2004 autour d’un trafic de bébés en provenance de Bulgarie met en lumière une vieille « tradition ». Des médecins revendaient déjà des bébés déjà à l’époque communiste, sous le règne du « père » Jivkov. Des bébés peuvent être déjà vendus 1000 euros avant leur naissance. Les trafiquants gagnent dix fois plus que les mères.
Trafic d'enfants : Le trafic de bébés se développe en Europe. Le phénomène, loin d'être nouveau, semble au contraire se répandre dans toute l'Europe. C'est du moins le constat de Ruth-Gaby Vermot-Mangold, rapporteuse de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe. Cette dernière enquête depuis plus d'un an sur les réseaux de trafiquants d'enfants. Des affaires similaires à celle jugée en France ont été mises au jour en Italie, au Portugal et en Grèce.
Voir : http://abandon-adoption.hautetfort.com
Répondre
D
Bonjour
C'est avec un peu de retard et je m'en excuse que je réponds à ton complément d'information trés intéressant sur mon article et je t'en remercie, passe une bonne journée et repasse quand tu veux nous laisser tes impressions @+
P
C'est vraiment hallucinant tous ces constats, c'est vraiment inhumain de faire ça à des femmes, les priver de leurs enfants, je suis toujours dégoûtée d'entendre de telles choses. Plein de parents sans enfants triment et galèrent pour en adopter et d'autres font cela en toute illégalité profitant bien évidemment de la détresse des gens, c'est dégueulace.
Gros bisous et à très vite.
Répondre
D
Avec tous les enfants qui pourraient être adoptés, c'est sur que ce traffic est vaiment horrible, et la misère pousse parfois des gens à faire n'importe quoi comme vendre leur enfant pour de l'argent. Comme si un enfant pouvait être monayable. bisous ma Pauley et bon début de semaine
H
bonjour..; une petite question : j'ai lu que ces bebes se vendait entre 700 et 5000 euros.
ou est la réalité ?
helene
Répondre
D
Bonjour Helene
Bienvenue sur mon blog et merci pour ton com...
Pour répondre à ta question,  la Presse n'a pas toujours les mêmes chiffes,  pour ton information :
Génétique.org dans une synthèse de tous les articles de presse annonce : "ils sont achetés pour quelques centaines d'euros et revendus en France entre 2000 et 9000 €"; le Figaro annonce aussi entre 2000 et 9000 €; RTL  parle d'un prix allant de 3000 € à 7000 €; le Monde : pour un garçon entre 3500 et 7000 € et 1000 € de moins pour une fille; quant à l'Express : des sommes allant de 3000 jusqu'à 8000 €. 
Dans des affaires aussi complexes, il doit être très difficile de savoir exactement le montant des transactions si tout est réglé en espèces. Je crois que la vérité se trouve bien au-delà de 2000 €
J'espère avoir répondu à ta question.
A bientôt peut-être et bonne journée