Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2007-03-30T23:01:00+02:00

LES RAMEAUX

Publié par Fernand Ouellette

 

 

Nous sommes tous liés les uns aux autres comme des rameaux de la même branche. Nous sommes tenus à bout d'âme par les êtres les plus spirituels.

Fernand Ouellette
Extrait de Lucie ou un midi en novembre

Voir les commentaires

2007-03-30T23:00:00+02:00

EXPRESSION

Publié par dictionnaire des expressions

 

A Pâques ou à la Trinité

Jamais.

Pâques est la fête de la résurrection du Christ chez les chrétiens (passage de la mort à la vie). Le nom vient de la Pâque juive qui commémore le repas (agneau pascal) précédant le passage de la Mer Rouge par les hébreux sortant d'Egypte sous la conduite de Moïse (passage de l'esclavage à la libération).C'est au cours de ce repas pascal célébré, en bons juifs, par le Christ Jésus et ses apôtres que Celui-ci institue le repas (Cène) eucharistique annonçant sa mort suivie de sa résurrection par Dieu son Père et l'envoi de l'Esprit Saint.

C'est cette affirmation de la "Trinité" - terme voulant signifier l'Unicité de Dieu Trine (Père, Fils et Esprit) - qui est célébrée par les chrétiens 8 semaines après Pâques, fête de la résurrection (et une semaine après la Pentecôte, fête de l'envoi de l'Esprit Saint).

L'expression "à Pâques ou à la Trinité" se retrouve comme échéance des dettes des rois de France au XIIIe siècle. Cette date butoir pour le recouvrement des dettes était notée dans des ordonnances par les rois eux-mêmes. Hélas, Pâques était célébrée et, 8 semaines plus tard, la fête de la Trinité passée, sans que les créances soient honorées. Ces échéances devinrent peu à peu illusoires et les dettes insoldées furent considérées comme perdues. "A Pâques ou à la Trinité" devient, dès lors, une expression utilisée pour signifier "à une date virtuelle", autant dire "jamais".

Cette locution se popularisa au point de se retrouver dans la comptine enfantine "La chanson de Malbrough":

"Malbrough s'en va-t-en guerre,
Mironton, mironton, mirontaine,
Malbrough s'en va-t-en guerre,
Ne sait quand reviendra (bis).

Il reviendra-z-à Pâques,
Mironton, mironton, mirontaine,
Il reviendra-z-à Pâques
Ou à la Trinité (bis).

La Trinité se passe,
Mironton, mironton, mirontaine,
La Trinité se passe,
Malbrough ne revient pas (bis)."

Notons d'autres expressions qui ont la même signification: "à la Saint-Glinglin", "la semaine des quatre jeudis", "remettre quelque chose aux calendes grecques" ou encore "quand les poules auront des dents".

Voir les commentaires

2007-03-29T23:00:00+02:00

LE CHOCOLAT NOIR UN BIENFAIT POUR NOS ARTERES

Publié par LCI - TF1

 

 

 

A l'approche de Pâques, voilà une nouvelle pour votre santé, qui va vous faire plaisir. D'après une étude américaine publiée samedi, le chocolat noir améliore le fonctionnement des artères. D'autres recherches avaient jusqu'à présent déjà mis en évidence les vertus médicinales du cacao pour le système cardio-vasculaire. Sans inviter le public à se goinfrer de chocolat, ces chercheurs de l'université de Yale (Connecticut), ont jugé les résultats de cette étude suffisamment probants pour justifier un essai clinique plus étendu et sur une longue période parmi des personnes choisies au hasard.

"Dans cet échantillon de près de quarante adultes en bonne santé, la consommation quotidienne de chocolat noir sur une courte période s'est traduite par une nette amélioration du fonctionnement cellulaire des artères et nous pensons qu'un essai clinique plus long pourrait montrer de plus grands effets positifs", ont expliqué ces médecins. Les 39 personnes, hommes et femmes, ayant participé entièrement à cette étude de six semaines, ont été divisées en trois groupes. Le premier a consommé quotidiennement 227 grammes de chocolat noir non-sucré, le second du chocolat noir sucré et le troisième, un placebo.

Durant cette même période, ces médecins ont mesuré, avant et après la consommation des portions assignées à chaque groupe, la capacité de la principale artère du bras à se décontracter pour permettre un plus grand flux sanguin. Ces mesures ont été faites à l'aide d'un instrument à ultra-sons de haute-fréquence.

Même effet que l'aspirine

Dans les deux groupes ayant consommé du cacao, la capacité de leur artère humérale à se relaxer s'est nettement améliorée avec respectivement 2,4% pour les sujets qui ont pris du chocolat noir non-sucré et 1,5% pour les autres. Mais dans le groupe assujetti au placebo, la capacité de leur artère humérale à se détendre a diminué de 0,8%. Les flavonoïdes, des anti-oxydants puissants dont le cacao est riche, sont déjà connus depuis longtemps pour leurs effets dilatateurs sur les artères. Ils se trouvent également dans les fruits, les plantes légumineuses et le vin rouge.

Selon une étude du Dr Diane Becker, professeur à l'Ecole de médecine Johns Hopkins à Baltimore (Maryland, est), parue en novembre dernier, quelques carrés de chocolat noir pris quotidiennement ont le même effet que l'aspirine pour réduire la coagulation sanguine et diminuer les risques de blocage des artères responsable de nombreuses crises cardiaques.

Source : http://tf1.lci.fr

 

Voir les commentaires

2007-03-28T23:00:00+02:00

VIDE TA TASSE !

Publié par Osho RAINEESH

Un jour, un professeur de philosophie éminent rend visite à un sage pour l'interroger sur Dieu, la méditation, mille autres choses. À peine lui a-t-il dit bonjour qu'il lui parle à n'en plus finir de toutes les philosophies, du bien, du mal, de la vie...

- Vous venez de loin. Permettez-moi de vous servir un café. 

Le professeur poursuit ses questions sur la mort, l'enfer, le purgatoire, Dieu, les anges déchus, le Nirvana, Mahomet, Bouddha...

- Encore un peu de patience, dit le sage. Qui sait, la tasse de café résoudra peut-être vos questions ?       

Le professeur pensait qu'il perdait son temps. Ce moine était bizarre. Comment la réponse à des questions spirituelles pourrait-elle se trouver au fond d'un bol de café? Le sage versa le café dans la tasse de son visiteur. Le liquide bientôt déborda, se répandit dans la soucoupe et le sage continuait de verser.

- Arrêtez! s'écria le professeur. Ne voyez-vous pas que la tasse est pleine !
- Vous êtes comme cette tasse de café, répliqua le sage. Votre esprit est plein d'interrogations, il n'y a plus la moindre place pour recevoir une réponse de ma part. Dès que vous êtes entré, le flot de vos questions a inondé mon logis. Rentrez chez vous, videz votre tasse et revenez quand vous aurez ménagé un peu d'espace en vous-même.                                
Osho  Raineesh

Voir les commentaires

2007-03-27T23:00:00+02:00

LA CORDE INVISIBLE

Publié par Auteur Inconnu

Le vieil homme

André Bosman

Un paysan avec 3 de ses ânes se rendait au marché pour vendre sa récolte. La ville était loin et il lui faudrait plusieurs jours pour l'atteindre.

Le premier soir, il s'arrête pour bivouaquer non loin de la maison d'un vieil ermite. Au moment d'attacher son dernier âne, il s'aperçoit qu'il lui manque une corde. Si je n'attache pas mon âne se dit-il, demain, il se sera sauvé dans la montagne! Il monte sur son âne après avoir solidement attaché les 2 autres et prend la direction de la maison du vieil ermite.

Arrivé, il demande au vieil homme s'il n'aurait pas une corde à lui donner. Le vieillard avait depuis longtemps fait voeux de pauvreté et n'avait pas la moindre corde, cependant, il s'adressa au paysan et lui dit:

"Retourne à ton campement et comme chaque jour fait le geste de passer une corde autour du cou de ton âne et n'oublie pas de feindre de l'attacher à un arbre."

Perdu pour perdu, le paysan fit exactement ce que lui avait conseillé le vieil homme. Le lendemain dès qu'il fût réveillé, le premier regard du paysan fût pour son âne. Il était toujours là! Après avoir chargé les 3 baudets, il décide de se mettre en route, mais là, il eut beau faire, tirer sur son âne, le pousser, rien n'y fit. L'âne refusait de bouger. Désespéré, il retourne voir l'ermite et lui raconte sa mésaventure.

"As-tu pensé à enlever la corde?" lui demanda-t-il.
"Mais il n'y a pas de corde!" répondit le paysan.
"Pour toi oui mais pour l'âne..."

Le paysan retourne au campement et d'un ample mouvement, il mime le geste de retirer la corde. L'âne le suit sans aucune résistance.

 


Surtout ne vous moquez pas de cet âne !

Cet âne nous ressemble! Ne sommes nous pas aussi esclaves de nos persuasions : imaginer qu’on “se doit” de faire ceci, ou qu’on “doit être” comme cela, ou la crainte du  regard des autres, et pire encore, esclave de nos habitudes mentales : peurs, jalousies, orgueil, envie...?  Personne ne nous oblige à quoi que ce soit. En réalité, c’est nous qui nous obligeons. 

Demandons-nous quelle corde invisible nous attache à l'imaginaire...

 

Voir les commentaires

2007-03-18T00:01:00+01:00

BD MALFADA

Publié par QUINO

Le racisme est une chose que je ne peux pas comprendre ! Je trouve monstrueux de considérer qu'il y a des êtres qui sont inférieurs, simplement parce qu'ils ne sont pas comme nous. Ils ont déjà ce handicap !

Quino
Extrait de la bande dessinée Mafalda

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog