Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2007-12-30T00:26:00+01:00

VOEUX 2008

Publié par Domi

Le temps passe, les années filent. Quand une nouvelle année commence, on se demande toujours si elle apportera la paix et le bonheur à chacun... Fermez les yeux et faites un vœu  ! 



"
Vivez
si m'en croyez, n'attendez à demain. Cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie". 

Pierre de RONSARD

medium_Numériser0035.jpg


On se retrouve mardi 1er janvier 2008, avec de nouveaux articles 
BISOUS MAGIQUES.
Domi

Voir les commentaires

2007-12-19T21:37:00+01:00

POESIE

Publié par Marie-Frane MELLONE

Madame la marmotte

marmotte.jpg












Elle siffle, sifflote,
Madame la marmotte.
Elle sait se cacher,
Pas aisé de tricher,
Que trop près l'on s'approche,
Et hop, sous une roche !
L'hiver, dans son terrier,
Nul ne peut l'éveiller,
Elle prend bien son temps
Et dort tout son content.
Quand le printemps revient,
Elle se dit : << Tiens tiens,
Allons voir si le ciel
A son habit de miel. >>
Elle sort le museau
Et, si l'air est au beau,
Elle trotte, trottine.
Marmotton, marmottine,
Qui la suivent de près,
S'amusent dans les prés.
<< Pas trop loin , les enfants >>,
S'inquiète la maman,
Redoutant le vautour
Qui s'abat sans détour.
Puis, pendant tout l'été,
Ils vont manger, manger.
Ils étaient maigrichons,
Il deviennent tout ronds
Pour affronter le froid
Et sa bien dure loi.
En attendant l'automne
Où les feuilles frissonnent,
Elle siffle, sifflote,
Madame la marmotte.

25 octobre 2003

Marie-France MELLONE   

Voir les commentaires

2007-12-19T00:31:00+01:00

LE SILENCE

Publié par INCONNU

Bonheur.jpg

















Ecoute le SILENCE en toi...

Sachons rester tranquilles un instant, pour trouver dans le silence la paix du coeur et de l'esprit. Rien ne nous attend et nous n'attendons rien sinon de nous laisser gagner par le silence intérieur qui va combler tous nos sens et nous imprégner de sérénité. Alors nous aurons notre juste place au sein d'un monde dont toutes les composantes sont étroitement associées. Sachons mettre un terme aux notions de différences et d'antagonismes. Demeurons immobiles pendant ce bref instant de méditation, afin que rien ne vienne perturber ce merveilleux équilibre que nous ressentons entre nous et l'Univers. Laissons-nous étreindre par la vie, comme par les bras d'un ami très cher. 
(Source : Internet)

Voir les commentaires

2007-12-18T00:50:00+01:00

SUPERSTITIONS DE NOEL

Publié par Domi




De nombreuses superstitions sont liées au temps de Noël. Des superstitions heureuses et malheureuses selon le cas, mais toutes sont intéressantes et témoignent de la féerie de Noël.

Le 24 décembre :

Ceux qui récitent mille «Je vous salue Marie » durant la journée du 24 décembre (pendant leurs occupations) peuvent obtenir une grâce spéciale.

Toute la journée du 24 décembre est favorable aux sorciers. Il ne faut rien prêter des objets de la maison et il est préférable de ne pas recevoir le soir une personne n'appartenant pas à la famille pour éviter tout maléfice ou malheur.

La veille de Noël :


lightstop_redimensionner.jpg










La bûche de Noël doit être allumée par un morceau de la bûche utilisée le Noël précédent. Ainsi, aucun mauvais esprit ne peut entrer dans la maison. Les restes de la bûche portent chance et sont une protection contre la foudre ou le feu.

Les bougies de Noël doivent brûler jusqu'au matin de Noël et ne doivent pas être déplacées jusqu’à ce qu’on les éteigne.

Manger une pomme la veille de Noël assure la santé pour la prochaine année.

S'embrasser sous le gui devient promesse de mariage pour les amoureux…

Si on coupe une branche d'arbre fruitier entre 11 heures et minuit et qu'on la met dans une bouteille d'eau, elle se couvrira de fleurs 30 jours après.

Toute prière dite entre 11heures et minuit sera exaucée.

Minuit :

Au premier coup de minuit, les arbres fruitiers se couvrent de fleurs, qui disparaissent dès le douzième coup!

À minuit, les animaux de la ferme sont magiquement dotés de la parole. Ils parlent entre eux, et se font des confidences sur leurs maîtres humains. Il ne faut pas les écouter, sous peine de devenir muet ou pire, de mourir.

Parfois, ces animaux s'agenouillent dans l'étable, à minuit, pour vénérer l'Enfant Jésus.

À minuit, l'eau des sources se transforme en vin... et celui qui en boit sera en bonne santé toute l'année.

À minuit, les abeilles s'agitent dans leurs ruches.
 

La nuit de Noël enlève tout pouvoir aux mauvais esprits et aux sorciers, en raison de son caractère sacré.

Les menhirs de Carnac en Bretagne se mettent à tourner 3 fois sur eux-mêmes avant d'aller se baigner dans l'océan. On peut attendre que l'une de celles-ci se déplace pour descendre dans le trou et trouver un trésor, mais le scintillement des pièces d'or peut étourdir le chercheur et s'il s'attarde trop, le menhir rafraîchi reprend sa place, écrasant l'homme et son trésor.

Les morts reviennent dans leurs anciennes maisons quand sonnent les 12 coups de minuit, pour prendre leur part du repas de réveillon. Il faut laisser les portes ouvertes pour leur permettre ensuite de s'en aller.

Parfois, ils sortent de leur tombe pour s'agenouiller devant le curé qui les attend dans le cimetière pour dire des prières. Après quoi, ils regagnent leur cercueil.

Les portes de Ciel s'ouvrent la veille de Noël à minuit. Ceux qui meurent vont alors directement au Ciel (une croyance irlandaise).

Malheur à ceux qui n'assistent pas à la messe de minuit. Être au lit pendant ce temps engendre des cauchemars pour toute l'année.

Pour ceux qui assistent à la messe de minuit, il est préférable de rester assis jusqu'à la fin, car si l'on sort pendant la Consécration, on risque de tomber sur les morts faisant procession dans les rues!

Si on creuse un trou à minuit dans un cimetière, on trouve une fortune en or...

Si on trouve un noisetier, il y a des chances qu'un rameau d'or y pousse. Parvenir à le couper entre les douze coups de minuit assure richesse pour la vie. Mais si la branche n'est pas sciée au douzième coup de minuit, on rejoindra les morts...

La journée de Noël :

moi-j-attends-noel-creche.jpg











Assister aux trois messes de la Nativité (celle de minuit, celle de l'aurore et celle du 25 décembre) protège des fantômes et de tout autres formes de danger, sur terre comme sur mer, de la foudre, du feu et de l'eau...

Un enfant né le jour de Noël aura un avenir prometteur. Il sera sauvé de la noyade et de la pendaison. Il jouira toute sa vie de la chance et du bonheur.

Un visiteur le jour de Noël doit toujours s'asseoir, sinon un membre de la famille succombera dans l'année.

Le temps des Fêtes :



Chanter des cantiques de Noël à tout moment autre que pendant la saison festive apporte la malchance.

En Grèce, certaines personnes brûlent leurs vieilles chaussures pour empêcher les malheurs l'année suivante.

Vous aurez autant de mois heureux l'année prochaine, que le nombre de maisons où vous aurez mangé de la tourtière pendant les Fêtes de Noël.

FIN

Voir les commentaires

2007-12-16T11:27:00+01:00

CADEAU INSOLITE DE NOEL

Publié par Domi
Le plus, heu..., chic
La cravate musicale de Noël



 

S'habiller pour Noël, l'éternelle gageure... Comment faire pour se fondre dans la masse de votre austère belle famille tout en essayant de vous faire remarquer pour éviter que votre insupportable beau-frère mégalo-rigolo ne vous pique la vedette ? La boutique en ligne L'Homme moderne peut vous aider avec la cravate musicale de Noël. Appuyez sur la barbe du Père Noël et des chants traditionnels retentissent et, summum de la classe, le nez du barbu clignote... "Un attribut d'élégance et de distinction", comme il est précisé sur la page de la boutique. Nous n'en doutions pas.

http://lhommemoderne.com
 
 

Voir les commentaires

2007-12-12T00:03:00+01:00

MAGIE DE NOEL

Publié par MERGNAC MO

Les contes de Noël



La nuit de Noël est celle du merveilleux, des prédictions, des lumières symboles d’espérance et des contes faits à la veillée. Au fil des ans et des hommes qui les ont racontés, ces contes ont évolué, passant progressivement de Dieu à l’homme.


Les premiers contes de Noëls













Les premiers contes de Noël étaient colportés par les troubadours au Moyen Âge. Les anciens les racontaient ensuite à la veillée, notamment avant la messe de minuit. Ces contes médiévaux, liés à l’Histoire sainte et à la nativité, sont souvent inspirés des Évangiles apocryphes. Que racontent ces jolies légendes ? Des histoires d’animaux au grand cœur et des récits effrayants sur les envies meurtrières du roi Hérode... On y décrit comment le rossignol a pu endormir l’enfant Jésus dans sa crèche grâce à son chant aussi doux que celui de Marie ; comment le rouge-gorge s’est roussi le jabot en battant des ailes pour empêcher le feu de s’éteindre ; comment une araignée a tissé sa toile vite, vite, à l’entrée d’une grotte où s’était réfugiée la Sainte Famille pour que les soldats d’Hérode n’aient pas l’envie d’y entrer ; comment du blé semé a poussé et mûri en un seul jour pour que le paysan puisse répondre aux soldats, sans mentir, qu’il n’avait pas vu passer d’enfant depuis les semailles…
 


Du premier Noël aux Noëls miraculeux




















Ensuite, progressivement, les contes de Noël ont inscrit le merveilleux dans le quotidien : on racontait les miracles qui survenaient la nuit de Noël, les trésors cachés qui se découvraient, assurait-on dans de nombreuses régions, au moment de l’offertoire de la messe de minuit, le don de la parole dont les ânes et les bœufs se trouvaient pourvus cette nuit-là et qu’il ne fallait surtout pas surprendre (ça porterait malheur !), les morts qui reviennent, l’espace de quelques heures, se réchauffer ou dîner à la table des vivants… Dans de nombreuses provinces françaises, les familles laissaient d’ailleurs pour ceux de l’autre monde un peu de pain et de beurre sur la table avant de partir pour la messe de minuit.
 


Noël dans le cœur de l’homme




















À partir de la fin du XVIIIe siècle, les contes de Noël racontent moins la naissance de l’Enfant Jésus ou les miracles de cette nuit magique. Ils évoquent plutôt ce que Noël met alors de bonté et de merveilles dans le cœur des hommes. Le conte de Noël se développe au XIXe siècle au point de devenir un genre littéraire qui va se maintenir jusqu’à l’Entre-Deux-Guerres. Chaque année à Noël, les journaux et revues, tant pour adultes que pour enfants, vont publier le leur. Elles en demandent la rédaction à un journaliste, un romancier pour la jeunesse ou parfois à un écrivain de renom. On y découvre ainsi comment un homme dur peut retrouver la tendresse de son enfance (L’étrange Noël de M. Scrudge), comment rien n’est perdu en ce jour d’espérance (Les deux sapins de l’église Sainte-Aurélie, de Jean Variot), comment la pauvreté s’efface derrière l’amour ou la charité (Quand un mendiant devient père Noël, Les petits souliers…). Même un conte « dur» comme La petite fille aux allumettes d’Andersen sauve la noirceur du monde par la lumière de l’au-delà.

 Évoquons aussi le souvenir de Charles Dickens : il avait écrit des contes de Noël tellement beaux qu’un industriel anglais, bouleversé à leur lecture, décida de donner tous les ans un jour de congé à ses employés pour Noël. Cela semble bien peu aujourd’hui, mais c’était beaucoup à l’époque : la magie de Noël avait joué son rôle…

 

Texte : Marie-Odile Mergnac
source : http://www.cadeau.com/
 


Voir les commentaires

2007-12-11T00:19:00+01:00

POESIES SUR LA NEIGE

Publié par Domi

 bonhomme6.jpg











Il a neigé

 
Il a neigé dans l'aube rose,
Si doucement neigé
Que le chaton noir croit rêver.
C'est à peine s'il ose
Marcher.
Il a neigé dans l'aube rose.
Si doucement neigé
Que les choses
Semblent avoir changé.
 
Maurice Carême


Trad001.jpg








La neige au village
 
Lente et calme, en grand silence,
Elle descend, se balance
Et flotte confusément,
Se balance dans le vide,
Voilant sur le ciel livide
L'église au clocher dormant.
 
Pas un soupir, pas un souffle,
Tout s'étouffe et s'emmitoufle
De silence recouvert...
C'est la paix froide et profonde
Qui se répand sur le monde,
La grande paix de l'hiver.
 
Francis Yard

 
paysagenoel20.jpg












Quand la neige tombe,
Est-ce une colombe
Qui secoue au vent
Son plumage blanc?
Ou tout un cortège
De blancs perce-neige
Qui suit en dansant
Le Prince Charmant?
 
Annaïk Le Leard

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog