Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2006-09-28T23:01:00+02:00

ERREUR

Publié par Dan Millman

 

Artiste : Sophie WILKINS

Titre : le guerrier pacifique

Mieux vaut commettre une erreur avec toute la force de son être que d'éviter soigneusement les erreurs avec un exprit tremblant

Dan Millman - Extrait de Le guerrier pacifique

Voir les commentaires

2006-09-27T23:01:00+02:00

LA CHATAIGNE

Publié par Alain HANNECART



Comme un adolescent dont les doigts mâles
Accrochent un peu, s’exerce à la guitare,
Elle attire et repousse se prend des coups de pieds
Comme quand l’automne rassemble les écoliers

 

Alain HANNECART


Le beau tableau que vous voyez au-dessus de cette citation, a été peint par Mariluce que vous connaissez certainement, j'apprécie beaucoup sa peinture et je souhaitais vous  faire partager une de ses oeuvres. Si vous souhaitez en voir plus, je vous invite à l'adresse de son blog http://mlaquarelle.free.fr/

Voir les commentaires

2006-09-19T23:00:00+02:00

HUMOUR

Publié par Dominique CURCIO

Dictionnaire humoristique de la médecine (extrait)

Dictionnaire humoristique de la médecine

AUTOPSIE : dernière interview.
BRAS : le membre qu'on offre aux yeux du monde.
CÉCITÉ : point de vue.

CHIRURGIE : art de couper sans atouts.
CICATRICE : fermeture pour cause de réparation .
COMA : la fin du moi.
FÉCONDATION : l'annonce faite au mari.
FRIGIDITÉ : sexe aphone.
GROSSESSE : preuve par neuf.
HYMEN : clôture provisoire avant l'établissement d'une enceinte.

LARMES : filet d'eau salée qui prend source dans le coeur pour aller se jeter dans un mouchoir de poche.
NEUF : adjectif que l'on rencontre toujours entre huit et dix.
MOIGNON : membre honoraire.
PENSÉE : fleurs à cinq feuilles qui pousse parfois dans la tête de l'homme.
PLACENTA : extrait de naissance.
RHUME : tempête sous narine.

Académie de l'humour, Dictionnaire humoristique de la médecine (1939), Ed. De La Tournelle

Voir les commentaires

2006-09-17T23:00:00+02:00

LE HAPPY SLAPPING

Publié par Dominique CURCIO

Le happy slapping arrive en France et ce n'est pas  drôle du tout. Venu d'Angleterre : c'est une agression surprise, dans la rue ou au collège, filmée et diffusée sur portable, parfois même sur Internet.

 

Le 24 avril, Isabelle, 35 ans, prof de biotechnologie, attend ses élèves de BEP dans une classe du lycée professionnel Lavoisier de Porcheville (Yvelines) quand Abdoullah 18 ans, jette une chaise sur l'enseignante, avant de la rouer de coups de poing et de pied. L'un de ses camarades filme la scène avec son portable. Un tabassage en règle dont la vidéo, de mobile en mobile, va faire le tour de la cité du Valfourré, à Mantes la jolie.

 

C'est l'avatar dramatique d'un jeu idiot inventé par des bandes d'ados britanniques à la dérive : appelé le happy slapping –Littéralement – Une joyeuse distribution de baffes. Depuis l'an passé, cette pratique gagne le continent. Généralement, c'est une attaque surprise brève et filmée, dont l'objectif principal est d'humilier la victime, puis de diffuser par portable ou sur Internet. Une trentaine de vidéos circulent sur le web : une femme frappée à un arrêt de bus ; un garçon jeté de son vélo etc. Ces actes statistiquement peu nombreux en Grande Bretagne,  sont révélateurs de l'amoindrissement de l'empathie, du respect d'autrui, de la solidarité.


Mais parfois, on va plus loin que les coups et les baffes, il y a une mise en scène d'incendies de voitures ou encore de viols. A Nice au début de cette année, une collégienne de 13 ans, victime d'un viol collectif, découvre que des photos de la scène, prises par un téléphone portable, circulent dans la cour de son école. Effondrée, elle se décide à raconter son calvaire. Pourtant cette pratique serait officiellement inconnue en France. Alors que lors des manifestations anti-CPE, on avait bien franchi un échelon : des jeunes ont filmé les agressions physiques commises par leurs copains… Il est prédit l'émergence d'un nouveau type de délinquance dont les images sont destinées à être échangées ou diffusées. Plus besoin des journaux, ni de la télévision pour nous informer, les portables et Internet joue ce rôle.

 

Les récits d'attaques filmées, essentiellement dans les cours de l'école, se multiplient. Ce fléau semble se répandre dans l'Eure et même plusieurs cas ont été signalés dans des collèges du Sud de la France. Les agresseurs dénoncent rarement leurs agresseurs. Les élèves ont tendance à banaliser cette violence parce qu'ils se sentent humiliés et qu'ils craignent des représailles.

 

La violence n'est pas nouvelle mais l'apport de la technologie permet de partager le bénéfice de l'acte – on peut montrer aux autres – et revivre l'excitation du moment. Le mobile offre le moyen de mettre ces instants en mémoire, de se prouver qu'on existe aussi. Une façon de sortir de son néant en apparaissant sur une image qui apporte la preuve de ce dont on est capable. En fait, c'est une forme de rébellion contre un contrôle institutionnel toujours plus lourd par le détournement des moyen de contrôle.

 

Différents pays comme l'Allemagne ou la Suisse ont sonné la l'alarme en interdisant les téléphones portables dans les écoles ou encore les élèves doivent éteindre leur portable jusqu'à la fin de la journée de cours. Est-ce que  la France suivra cet exemple ?

Voir les commentaires

2006-09-15T23:00:00+02:00

CONTE D'AMITIE

Publié par Dominique CURCIO

 


Mérise, Fritz - Lion et Tigre

Le Vent et la Lune

  

Il était une fois deux très bons amis qui vivaient à l’ombre d’un immense rocher. Aussi étrange que cela puisse paraître, un était un lion et l’autre un tigre. Ils s’étaient rencontrés quand ils étaient encore très jeunes et ne connaissaient pas la différence entre les lions et les tigres. C’est pourquoi ils ne pensaient pas que leur amitié était quelque chose d’inhabituelle. L’endroit où ils vivaient était paisible, sûrement sous l’influence d’un gentil moine de forêt qui vivait tout près. C’était un ermite, une personne qui vit loin des autres gens.

Un jour, pour une raison stupide, les deux amis se disputèrent. Le tigre expliquait : « Tout le monde sait que le froid est causé par la lune qui passe de la pleine lune à la nouvelle lune ! » Le lion répondait : « Mais où as-tu entendu une stupidité pareille ? Tout le monde sait que le froid est causé par la lune qui passe de la nouvelle lune à la pleine lune ! »

La dispute devenait de plus en plus agitée. Personne n’arrivait à convaincre l’autre. Ils n’arrivaient pas à se mettre d’accord. Ils commençaient même à s’appeler par tous les noms possibles ! Ils décidèrent alors d’aller voir le sage moine car il pouvait sûrement leurs donner une solution à leur dispute.

Rendant alors visite au paisible ermite, le lion et le tigre le saluèrent respectueusement et lui posèrent leur fameuse question. Le gentil moine réfléchit un moment et donna sa réponse : « Il peut faire froid à n’importe quelle phase de la lune, que ce soit de la pleine lune à la nouvelle lune ou inversement. C’est en fait le vent qui amène le froid quand il souffle du nord, de l’est ou de l’ouest. C’est pourquoi vous avez tous les deux raison ! Et aucun des deux n’a gagné ni n’a perdu. La chose la plus importante est de vivre sans dispute, de rester unis. L’unité est la meilleure des choses.

Moralité : Le temps change mais l’amitié reste.

Fondation bouddhiste Vihara Lemanique

Voir les commentaires

2006-09-13T23:00:00+02:00

PETITE ACALMIE

Publié par Dominique CURCIO

Coucou à tous,

Bon je ne suis pas là encore aujourdh'ui, mais c'est promis je prendrai le temps de vous répondre vendredi...

 

Je tenais à préciser que le dessin présenté hier, au-dessus de mon article, n'est pas un de mes dessins (j'aurai beaucoup de mal !!!), mais c'est une illustration venant  du blog de Miss Gally (cliquez sur l'image pour voir son blog).

 

 

GROS BISOUS ET BON JEUDI.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog