JE PARS DANS LE VENT

Publié le par Paul Emile Victor

Je pars dans le vent probablement vers le néant.

Mais si ce néant s'avérait être un trésor, je me battrais contre les puissances des ténèbres pour faire entendre ma voix enrichie de cette expérience nouvelle, pour vous dire la promesse que j'aurais arrachée au silence. Afin que vous sachiez que mon coeur est devenu plus riche, mon âme plus universelle. Que vous sachiez qu'après il y a quelque chose, autre chose. Autre chose qui ne peut être que Dieu, qui est en réalité Vous. L'homme matériel que nous sommes ne peut l'imaginer, et encore moins l'appréhender. Mais je me battrai.

Je n'ai pas peur de mourir. C'est le destin de tout ce qui vit, et qui ne vit que parceque la mort en marque la fin.

Mais ce qui me navre - ô combien ! -  ; c'est de m'arrêter d'aimer. L'important n'est pas tant d'être aimé, d'avoir Dieu dans son coeur, mais d'être dans le coeur de Dieu. Ainsi l'amour n'est-il plus un sentiment ponctuel, égocentrique, mais universel. Il englobe tout autour de soi et, plus que tout autre sentiment, apporte la plénitude, le calme, la joie, le bonheur, la compréhension et la tolérance, mais aussi l'enthousiasme, la rage de vivre.

Paul-Emile Victor (1907-1995), 1993 publié par Colette Victor, Le coeur d'un couple, Ed. R. Laffont

 

Publié dans COUP DE COEUR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Qu'est-ce que c'est bon de voguer au rythme des blogs et de s'accorder du temps pour lire des textes aussi beaux que celui-ci...!!! La mort fait partie de la vie et sans la vie, il n'y aurait pas de mort, mais c'est difficile de la confronter car elle est inconnue et incomprise... et comme elle fait souffrir ceux qui restent sans l'être cher, elle est la bête noire...
Bonsoir.
Répondre
D
Je suis bien d'accord avec toi la mort n'est pas un évènement réjouissant et surtout pour ceux qui restent, pour ma part je ne suis pas prête de la rencontrer bisous
L
magnifique extrait
je bois ces mots et je pars dans le vent ce soir inspirée , rêveuse.......en confiance....
bonne soirée
bisous
magalie
Répondre
D
Bonjour Mag/lilie
Ce com est bien le reflet de la poètesse qui parle merci bisous
A
J'adhère à 20000 % a ce texte.... Je suis toujours émerveillée à la lecture de tels textes, car ils me correspondent toujours très bien, j'aurais pu l'écrire :-DJ'suis très contente que tu sois a nouveau parmis nous et je vois que tu fais du zèle (lol) T'as mis un sacré paté là ;-), mais au moins t'es là ;-)
Le poème de Pauley a droite là ==> supeeeeeeeeeeeeer... pour le poème et l'idée de l'avoir mis là!Gros bisous Domi!!!
Répondre
D
Je suis ravie que ce texte te plaise, je l'ai trouvé très bien écrit également et très explicite. Je suis parmis vous mais mon PC fait encore des siennes il faudra que je songe à le changer mais pour l'instant ce n'est pas possible alors je squatte un autre ordi pour pouvoir vous répondre ou mettre mes articles... Pour Pauley je tenais à ce que son poème paraisse sur mon blog parce que je le trouve très beau et qu'elle mérite que ces textes circulent et qu'on les lise ... Je lui trouve bcp de sincérité dans ses écrits.
Gros bisous à toi ma grande et à bientôt
M
"je n'ai pas peur de mourir"..et bien moi non plus...ce qui me ferait peur c'est le chagrin de ceux  qu'on laisse  mais la mort en elle  meme est un repos ...ou la la, que de sérieux pour un lundi ..Bisousss
Répondre
D
Je ne sais pas si la mort est un repos mais moi franchement je ne tiens pas à penser à la mort pour l'instant comme tu le dis si bien sujet trop sérieux pour un lundi sourire
M
"L'amour apporte la rage de vivre"..oui... mais je ne pense pas, je ne crois pas que la mort induise l'arrêt de l'Amour. Pour moi, celui-ci vivra toujours, d'une autre manière, moins palpable, invisible au regard mais visible au fond du coeur
Répondre
D
C'est vrai que dans le serment de mariage il dise "jusqu'à ce que la mort nous sépare" et même si je l'ai dit comme tous le monde lors de mon mariage je suis convaincue qu'un amour sincère ne meurt jamais et j'espère bien retrouver mon mari plus tard .... bisous