Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LA SERENITE

Publié le par Domi Sorcière d'Arcane

LA SERENITE

"Quand vous vous regardez dans un miroir, qu'est-ce que vous y voyez ? Est-ce que c'est la personne que vous avez rêvé d'être ? Est-ce que vous regrettez ce que vous êtes devenu ? Est-ce que vous êtes passé à côté de votre vie ? Et si une petite voix vous répète que vous n'y arriverez pas, ignorez la et croyez en vous. Et gardez l'espoir car l'amour existe bien... Et surtout continuez à croire en vos rêves car ils peuvent se réaliser. Parfois ce n'est ni l'argent, ni la gloire, ni le pouvoir qui font le bonheur, parfois quelques amis et une famille suffisent à nous rendre heureux, si on essaie simplement d'être quelqu'un de bien la noblesse de la vie nous apporte calme et sérénité. Continuez à croire en vos rêves car ils peuvent se réaliser. Quand vous vous regardez dans le miroir faite vous la promesse d'être heureux car vous avez droit au bonheur n'arrêtez jamais d'y croire. Et n'arrêtez jamais de croire en vos rêves car ils peuvent se réaliser..."

https://citation-celebre.leparisien.fr/film/les-freres-scott

LA SERENITE

Ce que nous appelons bonheur consiste dans l'harmonie et la sérénité, dans la conscience d'un but, dans une orientation positive, convaincue et décidée de l'esprit, bref dans la paix de l'âme.

Thomas Mann Artiste, écrivain (1875 - 1955)

LA SERENITE

La Nature nous révèle
La sagesse de la vie
Elle porte en son sein
Les éléments de notre sérénité.

Serge Lapisse Écrivain, Philosophe, Poète Docteur en Droit, Photographie, Écriture, Écologie, France, Lagraulet-du-gers

LA SERENITE

L'important pour être heureux c'est avant tout de posséder ce qui ne s'achète pas : l'amour, l'amitié, la gratitude, le pardon, la sérénité et la conscience.

inconnu

Publié dans CITATIONS

Partager cet article
Repost0

A QUOI RECONNAIT-ON UNE VIE REUSSIE ,

Publié le par Domi Sorcière d'Arcane

A QUOI RECONNAIT-ON UNE VIE REUSSIE ,

S'interroger sur le sens de la vie est le propre de l'être humain. A quoi reconnaît-on une vie réussie ? Quel est le but de l'existence humaine ? Autant de questions auxquelles de grands penseurs ont tenté de répondre. Voici un recueil de citations sur le sens de la vie, souvent très positives, à méditer et à partager !

PHOTO BY NADIM MERRIKH ON UNSPLASH

PHOTO BY NADIM MERRIKH ON UNSPLASH

La vie ne se mesure pas au nombre de fois où l'on a pris son souffle, mais au nombre de fois où l'on a eu le souffle coupé.

A QUOI RECONNAIT-ON UNE VIE REUSSIE ,

Rire souvent et beaucoup ; gagner le respect des gens intelligents et l'affection des enfants ; savoir qu'un être a respiré plus aisément parce que vous avez vécu. C'est cela réussir sa vie.
Ralph Waldo Emerson

A QUOI RECONNAIT-ON UNE VIE REUSSIE ,

"Rire souvent et beaucoup ; gagner le respect des gens intelligents et l'affection des enfants ; savoir qu'un être a respiré plus aisément parce que vous avez vécu. C'est cela réussir sa vie.

Ralph Waldo Emerson

Publié dans ARTICLES DIVERS

Partager cet article
Repost0

LEGENDES DE BRETAGNE

Publié le par Domi Sorcière d'Arcane

LEGENDES DE BRETAGNE
LEGENDES DE BRETAGNE
LEGENDES DE BRETAGNE
LEGENDES DE BRETAGNE
LEGENDES DE BRETAGNE
LEGENDES DE BRETAGNE
LEGENDES DE BRETAGNE
LEGENDES DE BRETAGNE

Publié dans WITCH' S HEART

Partager cet article
Repost0

CITATIONS BIEN ETRE ET NATURE

Publié le par Domi Sorcière d'Arcane

CITATIONS BIEN ETRE ET NATURE
CITATIONS BIEN ETRE ET NATURE
CITATIONS BIEN ETRE ET NATURE
CITATIONS BIEN ETRE ET NATURE

Publié dans CITATIONS

Partager cet article
Repost0

TRICOTEUSE DE COEUR

Publié le par Domi Sorcière d'Arcane

TRICOTEUSE DE COEUR

Les couleurs sont  très présentes dans notre vie, elles influencent nos états d'esprit, nos sentiments, elles nous donnent la force d'avancer ou nous enfoncent dans un mutisme profond. De plus, selon les pays, les cultures et les époques, les couleurs revêtent des significations différentes parfois aux antipodes de celles des cultures voisines ; comme le blanc associé en Occident à la pureté, alors qu'il est lié au deuil dans la plupart des pays asiatiques. Porteuse d'un sens et d'une symbolique, la couleur ne peut donc être choisie à la légère. Ensuite vient la question du bon goût et de l'harmonie, tout le monde n’a pas la même vision osée du monde.  Lucas et Juliette à travers mon conte, nous apprennent parfois que les couleurs nous en font voir de toutes les couleurs.

Comme chaque jour, Juliette se rendait à son travail, une petite agence de presse en banlieue parisienne. Elle écrivait une rubrique pour les cœurs brisés et le plus drôle dans l’histoire, c’est que Juliette n’avait jamais connu le grand Amour, celui que toutes les femmes cherchent ardemment mais elle ne désespérait pas. Cependant ce jour-là, la directrice de son journal lui annonça son renvoi pour «- Des raisons économiques » lui dit-elle et également parce que c’était la dernière embauchée dans cette agence. Juliette effondrée maudit le ciel et repartit abasourdie chez elle. Elle habitait une petite maison très pittoresque que lui avait léguée sa grand-mère après sa mort. Elle a hérité également de Black Jack, un vieux labrador qui ne respectait en rien les règles de la bienséance. Mais peu importe, elle l’aimait quand même !

Loin de se décourager Juliette s’installa dans le fauteuil de sa grand-mère, où en général, elle trouvait toujours l’inspiration mais à son grand désarroi, rien ne vint… C’est à ce moment-là qu’elle vit un jeune garçon sous sa véranda discutant avec Black Jack ;  il lui caressait le haut de la tête prudemment et lui parlait doucement. Juliette s’approcha discrètement  de la porte pour éviter de lui faire peur et lui dit : « - Comment as-tu fait pour entrer ? En général, mon chien n’aime pas les étranger ». L’enfant surpris de voir Juliette lui répondit très effronté « - Facile, il suffisait de lui donner des friandises tous les jours et il m’a laissé entrer »  et Juliette calmement « - Je vois … mais Monsieur je sais tout doit savoir également  que le sucre quel qu’il soit est très mauvais pour les chiens » et l’enfant mutin « - Pourtant, il n’a pas l’air d’aller mal ». Juliette trouvait cet enfant impoli mais resta impassible. Elle l’invita à entrer et lui proposa de manger des crêpes avec elle. L’enfant suivit Juliette sans hésitation et s’installa sur une chaise dans sa cuisine sans attendre qu’elle l’y invite. Juliette aimait déjà ce môme … Il lui permettait pendant un instant d’oublier tous ses soucis. Tout en faisant ses crêpes, elle tenta une approche en le questionnant « - Je m’appelle Juliette et toi ? »,  « - Lucas »  « - Et tu n’es pas au collège ?» ; «- Non, pas envie aujourd’hui » « Et pour quelles raisons tu n’as pas envie ?» et là elle vit le visage de Lucas devenir très triste et il lui dit : « -  Finalement je n’ai pas envie de vos crêpes » et il repartit comment il était venu en laissant Juliette perplexe. Le lendemain, elle essayait d’écrire quand  Lucas vint lui rendre une nouvelle visite, il saluait toujours Black Jack en premier comme un rituel. Pour ne pas l’effrayer Juliette le laissa entrer sans rien dire ; il s’assit en face d’elle l’observant sans rien dire.  Il devait avoir 12 ou 13 ans, un petit brun un peu pâlot, avec de grands yeux noirs, il avait des  cheveux longs soyeux et dégageait une sacrée détermination. Puis son regard fut attiré par des pelotes de laine et des aiguilles à tricoter posées délicatement sur un petit guéridon à côté du fauteuil où trônait  Juliette. Lucas se pinça les lèvres  et  brutalement rompit le silence « - Tu tricotes ? ». Juliette sourit « - Oui, je tricotais » ; « - Pourquoi as-tu arrêté ? » ; « - Je n’ai plus le temps avec mon travail » ; « - Dommage » lui répondit Lucas ; «- Et pourquoi dommage ? » demanda Juliette ; «-Personne n’a jamais pris le temps de me faire un pull en laine »

Juliette se souvint alors de son dernier tricot qui fut pour sa grand-mère quand elle lui fit ses adieux avant son décès; triste période où elle ne voulut plus tricoter et n’envisagea sa vie qu’à travers son boulot mais maintenant qu’elle n’avait plus de travail ? N’était-il pas bien pour elle de reprendre ses aiguilles pour aider ce jeune garçon. Elle lui répondit : «-II faut alors qu’on apprenne à se connaître un peu mieux, pour que je puisse choisir les bonnes couleurs pour ce pull ». Lucas étonné par la réponse de Juliette  « -Alors pourquoi tes pelotes de laine sont toutes blanches sur le guéridon ? ». C’est alors que Juliette lui proposa un jeu  «-Est-ce que tu crois à la magie Lucas ? », Lucas moqueur rit. Juliette sereine  « - Au moins j’aurais réussi à te faire rireVoilà ce que je te propose de choisir trois vœux ; tu peux les confier à Black Jack si c’est plus facile pour toi et tu passeras juste me voir pendant les trois jours qui suivent » « - Et que va-t-il se passer ? » demanda Lucas très intrigué «- C’est la surprise ». Lucas repartit chez lui. Juliette pensa qu’il avait du la prendre pour une illuminée et qu’il ne reviendrait pas et pendant un moment, ce fut le cas, l’enfant ne vint pas.  Le jour où elle se disait qu’elle ne le reverrait plus ; il se trouvait devant son portail et discutait avec Black Jack en repartant  presqu’aussitôt. Le bon vieux chien entra dans le salon et se dirigea vers le guéridon, il prit délicatement une pelote de laine blanche dans sa gueule qui devint bleu comme par magie, Juliette sourit et caressa son chien tout en reposant la pelote de laine bleu sur le guéridon …. « - Nous sommes sur la bonne voie » dit-elle à son chien. Il y eut deux autres jours où Lucas revint voir le vieux labrador et le rituel continua ; il venait à chaque fois choisir une pelote de laine blanche qui devenait ensuite d’une couleur différente. Juliette pouvait maintenant tricoter, ce qu’elle n’avait pas fait depuis longtemps mais c’est comme le vélo rien ne se perd. Le tricot n’avait aucun secret pour elle, et ses petites mains agiles de tricoteuse s’agitaient gaiment en croisant habilement  ses aiguilles à tricoter pour réussir le plus beau pull qui soit. Elle ne devait pas décevoir Lucas.

Lucas revint voir Juliette un peu plus tard. Il était pressé de poursuivre son jeu. Il entra dans la maison, Juliette était absente et il n’y avait que le vieux chien pour l’accueillir joyeusement. Son regard fut attiré à nouveau par les pelotes de laine sur le guéridon ;  Il y avait une pelote de laine bleu, une de couleur marron et la dernière toujours blanche. L’enfant déçu de n’en savoir plus dit au chien «- Je savais que c’était nul, les adultes ne comprennent rien aux enfants et ce n’est pas ces pelotes de laine ou un vulgaire pull qui vont m’aider » et il renversa violemment le guéridon sur le sol. N’ayant plus de nouvelles de l’enfant Juliette fit une enquête dans son voisinage pour savoir où habitait l’enfant, elle avait terminé son pull et voulait lui offrir mais sans succès personne ne savait.

Le destin a réuni Juliette et Lucas une nouvelle fois.  Elle avait déposé un CV dans un collège près de chez elle et ils  acceptèrent de lui confier un poste de professeur d’art plastique dans un collège et la classe de Lucas était dans son planning ; il fut très surpris de la voir entrer dans sa classe et expliquer « le pouvoir des couleurs » aux autres élèves. Ce fameux code de couleurs si important dans la vie et Il se souvint des couleurs des pelotes de laine chez Juliette et ses  trois vœux à Black Jack :

Une pelote de laine  bleu comme le ciel bleu ou la mer qu’il rêvait de voir depuis son plus jeune âge, ses copains  partaient souvent au bord la mer … pas lui.

Une pelote de laine blanche, comme  la lumière, la pureté, l’amour d’une mère qu’il n’a jamais connue…  Il a toujours été trimbalé en familles d’accueil.

Une pelote marron  couleur de la terre, couleur douce,  chaude, rassurante et presque maternelle. Ni triste, ni joyeuse comme un bon chocolat chaud qui rassure et amène de la douceur. Lucas venait de comprendre le message de Juliette.

Après les cours Lucas courut chez elle pour lui parler. Il entra impatient dans le salon de la jeune femme et vit sur son fauteuil  le plus fabuleux des pulls en laine qu’il n’ait jamais vu. Est-ce le pull ou le mélange des couleurs mais il n’avait qu’une envie : le porter ; il enfila le pull et il fut pris d’un sentiment de douceur, et d’apaisement. Il savait maintenant qu’il y aurait Juliette présente pour lui et qu’elle saurait l’écouter. Juliette qui l’observait de son jardin avec émotion comprit peu à peu que nos façons d’aimer étaient multiples ; on ne choisit pas d’aimer quelqu’un, cet amour s’impose parfois à nous-mêmes selon notre vécu et notre conception du bonheur. Elle rejoint Lucas et son chien dans la maison. L’année prochaine, ils iront ensemble à la mer.

 

Dominique GARBIN

La Sorcière d'Arcane

14 Octobre 2014

PS : il est rappelé que ce texte est propriété exclusive de l'auteur et qu'il est interdit de le recopier ou de l'utiliser à toutes fins commerciales sans mon autorisation.

Publié dans CONTES ARCANE NAME

Partager cet article
Repost0

L'ARBRE DES SECRETS

Publié le par Dominigue garbin

 

 
DSCF3285

Depuis sa plus tendre enfance, Marine vit dans une station de ski en Haute-montagne. Gérante d’une petite boutique de souvenirs, elle était toujours à la recherche de pièces insolites.

Un matin, un petit monsieur singulier entra dans sa boutique avec un objet caché sous un foulard en soie. Marine déroutée par cet étrange personnage lui lança :
- Bonjour Monsieur !
- Bonjour Madame répond le petit homme
- Est-ce que je peux vous aider ?
- Peut-être dit-il
- Vous recherchez un cadeau spécial ?
- Non, je viens vous en offrir un …
Marine curieuse lui répondit :
- Alors montrez-moi cette merveille.
Le petit homme découvrit lentement l’objet qu’il cachait sous le foulard en soie. Alors elle vit l’inimaginable, un petit arbre bleu planté dans un petit jardin minuscule et fantastique. Marine ne parvint pas à détacher ses yeux de cet arbre qui lui procura soudainement une vague de chaleur et de bonheur intense qu’elle n’avait plus ressentie depuis bien longtemps.
- Vous en voulez combien de cet arbre lui demanda-t-elle naïvement ?
- Ma chère, ce petit arbre n’a pas de prix, par contre, il peut vous apporter le bonheur que vous recherchez depuis longtemps.
- Le bonheur dit-elle, aucune chance qu’il frappe  à ma porte …
- Je vous laisse l’arbre du secret, je viendrai le récupérer après les fêtes de Noël
- Pourquoi me feriez-vous un tel cadeau ?
- Ce n’est pas un cadeau, l’arbre vous a choisi, il s’est illuminé quand je suis passé devant la vitrine de votre boutique.
- L’arbre choisit son propriétaire ? dit Marine en riant franchement.
- Il choisit les personnes qu’il pense pouvoir aider. L’homme fit mine de recouvrir l’arbre et de repartir. Mais si vous n’en voulez pas, je continue mon chemin…
-  Ne vous fâchez pas Monsieur, je vais le garder jusqu’aux fêtes de Noël, c’est très gentil à vous de me le prêter, il illuminera ma boutique.
 
L’homme enleva le foulard en soie et posa l’arbre sur la banque de la boutique où, tout le monde pourrait le voir en entrant. Il salua Marine et rajouta avant de sortir :
- « Que l’esprit de Noël vous accompagne ».
Marine reprit ses activités et ne s’occupa plus de l’arbre du secret.
 
Un soir, alors qu’elle fermait sa boutique après une longue et dure journée, un jeune homme entra dans sa boutique ; il avait le regard triste et paraissait très affligé. Marine s’approcha de lui et engagea la conversation :
 - Dure journée ? 
- En effet, ces derniers jours ont été très difficiles, ma fille est hospitalisée depuis une semaine, elle est dans le coma à cause d’un chauffard qui l’a renversée devant son école ; je lui cherche un cadeau pour Noël sachant qu’elle ne se réveillera peut-être plus.
 
Marine ressentit un trouble étrange, des souvenirs revinrent à sa mémoire, elle eut un flash : une voiture dérapait sur une route déserte et finissait dans un ravin. Soudain, elle sentit une main sur son bras et sursauta :
- Vous allez bien ? lui demanda le jeune homme soucieux
- Tout va bien merci, sûrement un peu de fatigue après la dure journée que je viens de vivre, je n’ai même pas pris le temps de manger
- Et moi, qui vous ennuie avec mes soucis.
- Ne soyez pas désolé, je suis là aussi pour vous écouter.
Et c’est là, que se produisit un phénomène étrange, l’arbre du secret s’illumina et éclaira toute la boutique, le jeune homme ressentit une vague de bien-être l’envahir et son portable sonna. Déstabilisé, il prit son téléphone pour répondre, un beau sourire apparut sur ses lèvres, il dit à Marine :
- Ma fille s’est réveillée, je vous laisse, je dois la retrouver à l’hôpital, je repasserai pour son cadeau de noël.
L’arbre bleu s’éteignit au moment ou l’homme franchit la porte du magasin. Par contre, Marine secouée par sa vision, commençait à penser qu’elle avait eu tort de prendre ce petit arbre bleu. Depuis que le petit homme l’avait placé sur sa banque, elle n’arrêtait pas de repenser à sa mère qui était morte deux ans auparavant dans un accident de voiture en venant la voir pour les fêtes de Noël. Depuis ce grave accident, la magie de Noël n’existait plus pour elle. 
 
Les jours qui suivirent l’arbre ne se manifesta plus, mais à l’approche de Noël Marine eut la visite d’un étrange visiteur. Elle comptait la recette de la journée comme elle le faisait toujours à la fermeture de sa boutique et c’est là qu’elle entendit un bruit bizarre ; elle redressa la tête, et vit que l’arbre était bleu et illuminait toute la pièce. Elle chercha affolée le foulard de soie pour le remettre dessus… mais elle ne le trouva pas et c’est là que la petite voix se manifesta à nouveau… «Hé Ho c’est moi, regarde sous l’arbre ! ». Marine terrifiée, pensa qu’elle devenait folle. Un petit lutin se trouvait au bas du petit arbre et il faisait de grands gestes pour attirer son attention. Il lui dit :
- Prend-moi dans ta main, j’ai quelque chose à te dire 
- Pourquoi te ferai-je confiance ?
- Parce que je suis ton ami et je ne veux que ton bonheur ! 
Marine s’exécuta et prit le petit lutin dans sa main.
- Qu’est-ce que tu veux ?
- Je suis l’esprit de Noël et je suis venu exhausser un de tes vœux les plus chers.
- Pourquoi tu exhausserais un de mes vœux ?
- Parce qu’il est important que l’esprit de Noël se perpétue hors, depuis quelques années maintenant, de moins en moins de personnes croient à l’esprit de Noël et comme il est lié à la neige, il risque de ne plus jamais neiger à Noël, ce qui entraînera la mort également du Père Noël qui ne pourra plus emmener les cadeaux aux enfants car sans la neige pas de traineau plus de rennes et plus de traditions.
- Et bien franchement, tu veux connaître mon opinion, je m’en balance complètement, l’esprit de Noël m’a pris ma mère, donc je n’ai aucune objection à ce qu’il disparaisse.
 
Elle n’avait pas fini sa phrase que le petit lutin tomba raide dans sa main et devint tout blanc. Marine inquiète le secoua d’un doigt délicatement pour essayer de le ranimer, mais rien ne se passa. Elle commença à regretter ses paroles et lui dit gentiment : « - sois sympa petit lutin, revient à toi, je ne pensais pas vraiment ce que je t’ai dit, à l’avenir  je te promets de respecter l’esprit de Noël».
 
L’arbre bleu s’illumina à nouveau et la neige commença à tomber sur le village de montagne. Tout le monde se précipita dans les rues pour jouer avec cette neige si généreuse. Le visage de Marine devint radieux. Elle contempla à nouveau sa main, le petit lutin avait disparu et l’arbre bleu aussi. Marine savait qu’un miracle venait de se produire. Elle s’activa pour rentrer chez elle. Elle habitait le petit chalet que ses parents lui avaient laissé. Et en levant la tête sur la cheminée du chalet, elle vit de la fumée en sortir et la lumière du salon éclairée.
 
Les gens du village disent qu’elle revit cette nuit-là l’esprit de sa mère et que sa vie en fut complètement transformée grâce à cet esprit de Noël, car depuis cette soirée magique, elle va de villages en villages pour parler de l’esprit de Noël et à chacun de ses passages une neige épaisse et généreuse se met à tomber.
 
Garbin Dominique
24 Décembre 2007
 
  
 
 
Tous les textes présentés dans le cadre du Monde de Domi, restent la propriété de l’auteur © Toute utilisation commerciale ou production même partielle sans autorisation fera l'objet de poursuites. 

Publié dans CONTES ARCANE NAME

Partager cet article
Repost0

CAT - CAROFF ILLUSTRATIONS POUR MALONGO

Publié le par Domi Sorcière d'Arcane

CAT - CAROFF ILLUSTRATIONS POUR MALONGO
CAT - CAROFF ILLUSTRATIONS POUR MALONGO
CAT - CAROFF ILLUSTRATIONS POUR MALONGO
CAT - CAROFF ILLUSTRATIONS POUR MALONGO
CAT - CAROFF ILLUSTRATIONS POUR MALONGO

https://www.catcaroff.fr/divers/illustration-pour-malongo/

Créations & Réalisations d’illustrations
Magazine interne. Trimestriel « La dose d’infos »
Thème : les Pensées positives . le Bonheur

Publié dans COUP DE COEUR

Partager cet article
Repost0

CITATION POUR LA TOUSSAINT

Publié le par Domi Sorcière d'Arcane

CITATION POUR LA TOUSSAINT
CITATION POUR LA TOUSSAINT
CITATION POUR LA TOUSSAINT
CITATION POUR LA TOUSSAINT
CITATION POUR LA TOUSSAINT
CITATION POUR LA TOUSSAINT
CITATION POUR LA TOUSSAINT

Publié dans CITATIONS

Partager cet article
Repost0

BONNE FETE DE LA TOUSSAINT : TOUS ENSEMBLE

Publié le par Domi Sorcière d'Arcane

BONNE FETE DE LA TOUSSAINT : TOUS ENSEMBLE
La fête de la Toussaint est le 1er novembre.

La Toussaint est la fête de tous les saints : ceux que nous connaissons et ceux qui nous sont inconnus. Les saints nous rappellent que Dieu est présent et agit dans nos vies.

A la messe, ce jour-là l’évangile des Béatitudes est proclamé. Jésus s’adresse à tous et nous révèle que le bonheur vient de Dieu et conduit à Dieu.

Nous sommes tous appelés à recevoir et partager cette joie autour de nous.

Les sains sont des hommes ou des femmes reconnus par l’Eglise :  ils ont reçu, vécu et témoigné de l’amour et de la joie de Dieu tout au long de leur vie. Les saints sont des exemples pour nous : nous sommes tous appelés à la sainteté, à vivre de l’amour et de la joie donnés par Dieu.

Saints en catéchèse

Les saints sont des compagnons de route. Vivre en leur compagnie nous stimule sur nos chemins de foi. D’où l’importance de connaître leur vie, de découvrir les choix qu’ils ont faits et de leur demander de prier Dieu pour nous.

Au gré des fêtes liturgiques et des canonisations, ou encore à la Toussaint, nous vous proposons de découvrir la catéchèse à l’école des saints que l’Eglise catholique célèbre et à la rencontre de grands témoins. En savoir plus ici

Aller plus loin :

« Je prie les saints. Mais devenir saint Est-ce vraiment accessible à tous ? »

https://catechese.catholique.fr/outils/conference-contribution/297484-prier-saints-devenir-saint/

https://catholiques-val-de-marne.cef.fr/enfants-et-jeunes/enfants/catechese/300891-toussaint-tous-ensemble-vers-un-chemin-de-saintete/

Publié dans ARTICLES DIVERS

Partager cet article
Repost0

PHILOSOPHIE RON HUBBARD

Publié le par Domi Sorcière d'Arcane

PHILOSOPHIE RON HUBBARD
PHILOSOPHIE RON HUBBARD
PHILOSOPHIE RON HUBBARD
PHILOSOPHIE RON HUBBARD
PHILOSOPHIE RON HUBBARD
PHILOSOPHIE RON HUBBARD
PHILOSOPHIE RON HUBBARD

Publié dans CITATIONS

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>