SORCIÈRES ET WICCANS♥

Publié le par Domi

14.jpg
On les disait vieilles, laides, puissantes et dangereuses. On les disait complices du diable et des forces obscures, copulant avec des bêtes, manigançant avec des dieux vicieux, jetant à tout venant des sortilèges maléfiques. L'image archétypale de la sorcière qui a traversé les siècles souffre encore des vestiges de ce passé trouble. Même qu'on y croit toujours aujourd'hui. Dans l'imaginaire collectif, la vilaine sorcière semble avoir encore un long nez plein de verrues, et s'activer les soirs de pleine lune à concocter des mauvais sorts à base de bave de crapaud et de pattes de poulet.

De telles sorcières ont-elles existé ? D'où nous vient ce concept plutôt déformé ? L'Église des siècles passées l'aurait-elle ainsi créé de toutes pièces en se servant des mises à mort effroyables de ces vieilles femmes hérétiques pour effrayer le peuple ? En provoquant d'aussi spectaculaires ondes de choc dans la population, les hommes d'Église et de pouvoir s'offraient-ils ainsi un efficace outil d'endoctrinement et d'asservissement ?

Du XVe au XVIIIe siècles, les Églises et les États d'Europe ont mis à mort quelque 50 000 à 100 000 personnes peut-être même plus selon certains historiens, condamnées pour sorcellerie ? Quatre-vingt pour cent d'entre elles étaient des femmes et des enfants.

Dans le plus fort temps des bûchers, aux VXI et XVIIe siècles, la chasse aux sorcières a fait pendre des milliers de femmes pour avoir jeté de supposés maléfices amoureux à des hommes, en a fait brûler autant pour avoir adulé le diable, en a fait écarteler pour avoir mangé des enfants et bu du sang humain et en fait pendre d'autres pour avoir détruit par sortilège des récoltes entières.

Alors, qu'en est-il aujourd'hui ? Nos sorcières et sorciers contemporains n'ont plus l'aspect lugubre que ce passé de la chasse aux sorcières leur a attribué. Elles sont informaticiennes, techniciennes en fiscalité, étudiantes en histoire de l'art ; ils sont ingénieurs, psychosociologues ou violonistes. Il semble bien qu'ils aient troqué la bave de crapaud pour les pétales de rose, les pattes de poulet pour les cristaux. Ils aiment la nature, parlent d'énergie cosmique et de pensée positive. Certains pratiquent la wicca et invoquent des dieux et des déesses pour parcourir avec eux le chemin d'une magie toute spirituelle. Ils sont parmi nous, parfois juste là à côté, à prier une divinité en serrant bien fort un cristal de quartz dans leur poche.

Mais ils ont aussi conservé quelques pratiques fascinantes. Ces rituels au clair de lune, ces sortilèges d'amour, ces voyages dans un monde astral existent encore.

Sorcières, sorciers, wiccanes, wiccans d'aujourd'hui n'ont pas le visage de la sorcellerie d'autrefois, mais ils en conservent tout de même une part d'insolite.

Extrait du livre : Sorcières et wiccans de Danielle Goyette
404004.jpg

Publié dans LA WICCA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L

Ha les sorcières.... Ce sont d'abord le symbole des Belles mères , puis elles ressemblent à la voisine acariâtre que
nous avons tous croisée un jour.


.. Mais je les adores les sorcières car elles me font rires avec leur verrue sur le nez et une voix de casserole magnifique !
Répondre
D


Heureuse de vous lire Chevalier toujours le mot pour rire et ça fait plaisir bisous 



M

Ah l'Eglise.......(le plus terrible  c'est ce qu'elle a fait du message
christique...)
Répondre
D


Je suis tout à fait d'accord avec toi bisous 



:

Merci pour toutes ces précisions !


Bon mercredi
Bisoux 

Répondre
D


de rien dom c'est toujours avec un trés grand plaisir gros bisous et bonne fin de semaine