LA JEUNE FILLE ET L'ANGE DE LA POESIE

Publié le par Sophie d' ARBOUVILLE



- L'ange reste près d'elle ; il sourit à ses pleurs,
Et resserre les noeuds de ses chaînes de fleurs ;
Arrachant une plume à son aile azurée,
Il la met dans la main qui s'était retirée.
En vain, elle résiste, il triomphe... il sourit...
Laissant couler ses pleurs, la jeune femme écrit.


Sophie d' ARBOUVILLE
  (1810-1850)

(extrait)

Publié dans POÉSIES DIVERS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
<br /> <br /> Bonne fin de journée à toi Amicalement bise.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br />  L'ange de la poésie, c'est Toi !<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> C'est super gentil merci bisous<br /> <br /> <br />
D
<br /> Bonjour, cette photo de fée est magnifique<br /> Belle journée à toi DoMi<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> je suis de ton avis bisous<br /> <br /> <br />
K
<br /> Je suis très sensible à ces quelques vers mais aussi à l'image qui l'accompagne, c'est magnifique. bonne journée et bisous chère domi<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> Je comprends :-))) bisous et bon dimanche à toi<br /> <br /> <br />
B
<br /> je ne t'oublie pas, mais j'ai été super pris ces derniers temps<br /> passe un bon mercredi<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> Pas grave, tu sais je ne suis plus beaucoup sur le net non plus bon dimanche<br /> <br /> <br />