L'ENSORCELLEMENT DU MONDE

Publié le par CYRULNIK BORIS

1240146_166790826845214_121018906_n.jpg

 

 

Nous devons certainement renoncer à la métaphore de la coupure, du fossé entre l’homme et l’animal qui nous oblige à choisir entre celui qui parle et celui qui ne parle pas, celui qui a une âme et celui qui n’en possède pas, celui que l’on peut baptiser et celui que l’on peut cuisiner. A cette métaphore tragique qui a permis l’esclavage et l’extermination de peuples entiers a succédé l’avatar de la hiérarchie, où l’homme au sommet de l’échelle du vivant se permet de détruire, de manger ou d’exclure de la planète les autres terriens, animaux et humains, dont la présence l’indispose.

CYRULNIK Boris

Publié dans ARTICLES DIVERS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
W

Oui... l'Homme est capable du meilleur comme du pire...


L'image est magnifique ! J'adore !!!
Répondre
A

 l Homme est le plus dangereux des prédateur.


Il détruient , extermine.


Mais chaque être vivant a son droit sur notre terre, car eux aussi ils sont là pour une bonne raison.Pour la faune et le flore et bien d'autre chose
.
Répondre
:

De retour !
Bon mercredi.
Bisoux



Répondre
D


Bon retour à toi aussi gros bisous 



.

j'espère que tu as passé de bonnes vacances... !!!
Répondre
D


Rien d'exceptionnel surtout de la détente bisous 



H

Pleinement d'accord ma chère Domi ! L'homme est le plus grand prédateur de la planète, et je ne suis pas certaine qu'il en prend conscience...
Répondre
D


Coucou Harmonia un vrai plaisir de te lire dans mon antre j'espère que tu vas bien je te fais de gros bisous