LE BANQUIER DES PAUVRES

Publié le par SOURCE : BANGLADESH - MARIANNE MEUNIER

Il est des personnalités avec lesquelles il est toujours judicieux de se montrer. L’économiste bangladais Muhammad Yunus (66 ans), le « banquier des pauvres », est de ceux-là. C’est simple, il est en passe de devenir la coqueluche des dirigeants occidentaux. Il en profite pour faire parler du « microcrédit », cette méthode de financement qui, moyennant un modeste prêt sans garantie, permet aux plus pauvres de démarrer une activité professionnelle et de sortir de la misère. 5,7 milliards de dollars ont à ce jour été distribués par la Grameen Bank, l’établissement qu’il a créé.

Le 16 décembre, dans la matinée, le Prix Nobel de la paix 2006, de retour d’Oslo où il venait de recevoir son prix, a fait escale à Londres, où il a rencontré le Premier ministre Tony Blair. Dans l’après-midi du même jour, il a été chaleureusement reçu, à Paris, par le président Jacques Chirac. Les deux hommes ont parlé de « financement du développement »…

Après avoir félicité Yunus pour son « idée ambitieuse et généreuse fondée sur une intuition simple et économiquement rationnelle », cette « utopie concrète » qui permet aux plus pauvres d’être « les acteurs de leur libération », le président français a rappelé l’engagement de son pays - et le sien propre - dans la recherche de « mécanismes innovants » pour lutter contre la pauvreté. C’est le cas de la « taxe sur les billets d’avion » qu’il a présentée en grande pompe le 28 février dernier, dont les recettes doivent être affectées à l’achat de médicaments.

Le 18 décembre, le Prix Nobel s’est entretenu avec Franck Riboud, le PDG de Danone, du lancement d’un fonds d’investissement baptisé Danone Communities. L’objectif est de financer des projets rentables, bien sûr, mais ayant un « impact social ».

Publié dans ARTICLES DIVERS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
je trouve cette initiative interessante...
A voir dans le futur ce que ça donnera...
Bisous et bonne semaine Domi
 
Répondre
D
Je trouve également que c'est une merveilleuse idée, maintenant il ne faut pas que ce soit aussi un autre moyen pour profiter une fois de plus des gens à leur manière bisous et bonne semaine à toi aussi
M
Pour une fois, une banque, qui ne prête pas aux "riches", a choisi enfin une façon concrête de développer l'activité, et donc de redonner, non pas de la richesse, mais tout simplement la possibilité de vivre décemment  grâce à son propre travail ! C'est un bel exemple de solidarité qui devrait, pour bien faire, se généraliser partout dans les pays en "voie de développement" ...
Répondre
D
Bonsoir Marieluce
Je pense comme toi et j'espère que ce projet se dévoloppera un max bisous et bonne soirée
M
Belle initiative !! Bises !
Répondre
D
Oui je le pense aussi bisous