CONTE LE FOU SAGE ET L'OISEAU

Publié le par CHEZ TOM




Un homme captura un jour un serin. L’oiseau, si petit qu’il tenait dans la paume de sa main, tenta de négocier sa liberté en ces termes :

- Qu’attends-tu donc de moi ? dit-il. Je suis si petit, si maigre, je n’ai que la peau sur les os ! Rends-moi la liberté ! En échange, je te dirai trois vérités très utiles.

- Soit, dit l’homme. Mais comment pourrai-je savoir si tes vérités sont utiles pour moi ?

- C’est très simple, répondit le serin. Je te dirai la première vérité lorsque je serai encore dans ta main. Je te dirai la seconde lorsque je serai sur la branche de cet arbre ; aisni, tu auras encore le pouvoir de me rattraper si cette vérité ne te convient pas. Enfin, je te dirai la troisième, la plus importante, lorsque je serai là-haut dans le ciel.

- D’accord, dit l’homme. Dis-moi la première vérité.

- La voici : si tu perds quelque chose, s’agirait-il de ta propre vie, tu ne dois pas le regretter.

- Voilà une vérité profonde, pensa l’homme : le non-attachement aux formes extérieures, en effet, est le secret de la vraie liberté. Et il ouvrit la main.

L’oiseau s’envola sur la branche, d’où il proféra sa deuxième vérité :

- Si on te raconte une absurdité, n’y crois sous aucun prétexte avant d’en avoir eu la preuve !

-Très bien, dit l’homme, tu es beaucoup plus sage que ne le laissait prévoir ton minuscule crâne d’oiseau : l’être humain, en effet, est naturellement attiré par le mensonge et l’illusion, nés de sa convoitise ! Mais quelle est donc la troisième vérité ?

- C’est, lui répondit le serin qui planait désormais dans les hauteurs du ciel, que j’ai dans l’estomac, deux diamants gros chacun comme un de tes poings. Si tu m’avais tué, ta fortune était faite !

Fou de rage, l’homme tenta de jeter des pierres au serin. Puis, s’accusant, maudissant sa stupidité, il se mit à pleurer sur son sort.

- Imbécile ! s’exclama l’oiseau. Je t’ai dit de ne jamais regretter aucune chose, et tu regrettes déjà de m’avoir libéré ! Je t’ai dit de ne jamais croire une absurdité, et tu m’as cru lorsque j’ai prétendu, moi qui tiens dans la paume de ta main, avoir avalé deux diamants gros comme tes poings ! En raison de ta convoitise et de ton aveuglement, tu ne pourras jamais voler dans le ciel comme moi !


Conclusion : Rien n'est jamais acquis. La conscience est un effort de tous les instants...


SOURCE :
http://www.cheztom.com/

Publié dans CONTES DIVERS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
Une très belle leçon à méditer... bisous ma Domi
Répondre
B
Bonjour Domi, j'aime bien la conclusion: rien n'est jamais acquis, la conscience est un effort de tous les instants ..texte qui fait réfléchir....Bisous de rentrée.
Répondre
D

Oui c'est vrai que rien n'est aquis dans la vie ... Ce serait bien trop facile bisous de rentrée à toi aussi


E
Malheureusement cela me semble parfois vrai. Pourtant si un changement plus radical intervient en nous en raison des leçons de la vie, alors je crois que l'on peut prendre distance d'avec ses anciennes erreurs. Ici l'homme n'a pris conscience de cette sagesse seulement de manière intellectuelle, d'où l'échec. Je te souhaite une bonne nuit, charmante petite sorcière,
Répondre
D


Belle réflexion :-))  bonne journée bises amitiés



H
La grandeur du cerveau n'en fait pas l'intelligence ! si l'on pouvait tirer quelques enseignements de cette histoire, et que la sagesse puisse être au coeur de l'homme...on a le droit de rêver ! Bises.
Répondre
D


Oui rêvons,  il ne faut jamais cesser de penser qu'il peut y avoir un espoir :-)))) bisous



:
Dites-moi monsieur, faites que je sois un oiseau Avec des ailes pour m'envoler là haut Un bel oiseau planant avec des plumesDes pattes et même un bec Dans la couleur et la douceur d'un arc-en-ciel......je peux toujours rêver non ? bonne soirée !! j'espère que tu vas bien !!
Répondre
D


Les rêves servent à cela aussi : voler, alors pourquoi pas bisous



M
un passage sourire
Répondre
D

Toujours ravie de te lire sur mon espace bisous


B
coucou domice petit serin est rempli de sagesse...bisou lunaire de béa k
Répondre
D

Je prends bisous


J
Comment ne pas accorder à ce petit crâne d'oiseau bien plus de sagesse que dans les grands cerveaux ? Belle maîtrise du sort de chacun que réfléchit le miroir de sa respective personnalité.Douces pensées,Jyckie.
Répondre
D

Douces pensées à toi aussi bisous


L
bonne journée
Répondre
D


Bonne journée à toi aussi bisous



C
petits bisous pendant la pause ! christel
Répondre
D

Je prends bonne pause bonne fin de journée gros bisous


S
En effet rien  n'est acquis  il faut toujours persévérer pour construire l'avenir !  baisers magiques !
Répondre
D


Et même quand tu préserves pour construire rien  n'est jamais acquis, on est jamais à l'abri et ça n'arrive pas qu'aux autres kiss tous
doux



T
Répondre
D


Merci pour le gif bonne semaine à toi aussi bisous



C
fraichement rentrée de réunion , je passe déposer les bisous du soir avant le reste des corvées ! lol bonne soirée, christel
Répondre
D


Bon courage bonne soirée bisous