POESIE

Publié le par Raymonde Verney

  Le printemps

 
  
Le crépuscule du jour accable mes pas
Déjà je pressens son haleine fleurie
Son arrogance subtile, son port de roi
La nature défroisse sa hargne et redevient polie
 
Mes rêves s’enlacent tels des amants
Et mes audaces s’en vont aux quatre vents
Sur les sentiers battus, en fuite à présent
Je lâcherais mes doutes tel un ballon d’enfant
 
Enfin le printemps pénètre l’apocalypse d’hier
La terre jette sa colère à l’ivoire empourpré
Réprouve sa virginité de vieille solitaire
Agacé le printemps prône la frugalité
 
Raymonde Verney extait de son recueil GAIA
 
 

 

 

 

 

   


 

 PS : comme j'affectionne tout particulière cette poétesse, je vous conseille ses livres que vous pouvez trouver sur le site de son éditeur http://www.publibook.com (poésie + verney)

 

Contes à rebours
par
Raymonde Verney

Notre avis :
Mystia la petite sirène s’entiche d’une baleine effrontée, Antioche le bourdon prend sa bicyclette et distribue le courrier sans se presser, les fées Pâquerette, Lila et Violine ont rendez-vous dans la forêt pour boire un filtre parfumé à la vanille...
Gaïa
par
Raymonde Verney

Notre avis :
A travers Gaïa (la terre) se projette l'âme tourmentée des hommes...

Publié dans COUP DE COEUR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
merci domi de me valoriser à ce point j'ignore si je le mérite je savoure ma joie
bisous
raymond
Répondre
D
Je pense que tu le mérites sincèrement .... c'était un vrai plaisir pour moi. Bisous et à bientôt
A
Je suis de très très très loin pas aussi douée pour écrire des poésies, je la trouve très belle celle-là!!! Chapeau à cet auteur!! bisous à pluff
Répondre
D
J'aime bien ce qu'elle fait, elle écrit aussi des contes pour les enfants bisous @+