Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2006-02-04T00:00:00+01:00

L'ARGOT

Publié par domi

C'est au 17ème siècle, dans les bagnes, que se sont créés des systèmes de maquillage des mots permettant aux détenus de communiquer sans être compris de leurs geôliers. De tels systèmes ont ainsi été observés dans le monde, au sein des corporations les plus diverses. Tel le tatouage ou l'uniforme, l'argot devient alors un signe de reconnaissance, l'attrait de l'insolite, la fierté d'une virtuosité acquise et surtout le plaisir d'exaspérer les non-initiés.

Largonji

Vidocq décrit dans ses mémoires un code substitutif appelé largonji que résume la formule suivante: consonne initiale + X devient "L" + X + consonne initiale + voyelle
Exemples
  • "sac" devient l + ac + s + é = lacsé
  • "en douce" devient en l + ouce + d+ é = en loucedé
  • "jargon" devient l + argon + j + i = largonji

Certains mots français ont été construits sur ce principe. Ainsi "loufoque" vient de "fou".

Au bagne de Brest, au début du 19ème siècle, le choix du suffixe "em" donnait du largonjem. Sous le nom de louchébem (du mot boucher), le largonjem de Brest a longtemps été le jargon des bouchers de la Villette.

 


À Paris, les abattoirs de la Villette (ici en 1907) étaient la "capitale" du Louchébem

 


Javanais

Le javanais procédait par insertion : consonne + voyelle devient consonne + "av" + voyelle
Exemples
  • "menteur" devient m + av + ent + av + eur = maventaveur
  • "nous avons plaisir à saluer nos lecteurs" devient "navous avavons plavaisavir à savalavuer navos lavectaveurs"

 


Verlan

Le verlan procède en inversant les syllabes: X + Y devient Y + X
Exemples
  • perdreau (pour poulet, policier) devient dreauper
  • tomber devient béton

Voir les commentaires

commentaires

ds 05/02/2006 20:58

Je connaissais une autre origine de l'histoire de l'argot. L'argot était dans ma version utilisé pour ne pas se faire comprendre de la monarchie au Moyen Age. Sentiment d'appartenance à un groupe.
Alors je ne sais pas ce qui est vrai mais dans tout les cas, quand on l'utilise on ne se rend pas compte de la valeur révolutionnaire qu'elle avait.

domi 06/02/2006 10:55

Je ne connais pas lu cette version.... Je sais qu' au 12es, il y avait des truands qu'on appelait "les argotiers" ou "geux" : coupeurs de bourses et voleurs de nuit, bandits de grand chemin. On les appelait ainsi, car ils étaient pauvres et fréquetaient les foires et marchés ; C'est de leur langage particulier dont ils font usage qu'ils tirent leur nom (leur chef était le roi d'une cour des miracles). L'argot est vraiment apparu en France à partir de 1628  ou appelé aussi  "la langue verte".  Pour l'appartenance à groupe social tu as raison, mais c'est surtout pour exclure un tiers de la communication. Il permet également la reconnaissance mutuelle des membres du groupe et la démonsatration de la société par un langage différent. C'est une façon également de contourner les tabous d'une société.... (...) Quant à la valeur révolutionnaire qu'elle avait ... c'est sûr !!!  le sujet peut être long !!!. Merci de ton intervention bises @+

Titia 05/02/2006 20:02

Mes parents sont des Deux-Sèvres. Et ils parlent un patois très localisé, en fait... mais très ressemblant au patois de toute la région du Poitou.

domi 05/02/2006 20:23

Merci pour pour ton complément d'information, je ne connais pas bien cette région, mais c'est vrai que c'est chouette d'entrendre des personnes parler  le patois bises @+

Mélusine 04/02/2006 21:45

Re-Intéressant ce petit rappel :) J'en entend beaucoup qui parlent en verlan...le futur français de demain loll.

domi 05/02/2006 19:35

Le verlan existe depuis longtemps, j'ai toujours eu du mal à comprendre quelque chose à ces façons de parler ... Même les ados actuellement ont un langage que tu as du mal à comprendre, et même si tu le comprends il veut souvent dire autre chose pour eux !!! bisous @+

Titia 04/02/2006 21:30

Ouh là là ! C'est bien compliqué tout ça ! Mais fort intéressant.J'aime les dialectes locaux. Mes grands-parents parlent patois. Mes oncles et tantes, ainsi que mes parents, le parlent quand ils sont réunis. Quant à moi, je le comprends, mais j'ai un mal fou à le parler correctement. Je trouve dommage que ces dialectes disparaissent...

domi 05/02/2006 19:30

C'est vrai que c'est dommage que ces dialectes se perdent. De quelle région sont tes parents et quel patois parlent-ils ??? bisous bon week-end @+

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog