LEGENDE MAYAS

Publié le par NC

 

 












La création du Monde




Jadis, il n'y avait sur terre aucun homme, aucun animal, ni arbres, ni pierres. Il n'y avait rien. Ce n'était qu'une vaste étendue désolée et sans limites, recouverte par les eaux. Dans le silence des ténèbres vivaient les dieux Tepeu, Gucumats et Hurakan. Ils parlèrent entre eux et se mirent d'accord sur ce qu'ils devaient faire.

Ils firent jaillir la lumière qui illumina pour la première fois la terre. Puis la mer se retira, laissant apparaître des terres qui pourront être cultivées, où les arbres et les fleurs pousseront. De douces senteurs s'élevèrent des forêts nouvellement créées. Les dieux se réjouirent de cette création. Mais ils pensèrent que les arbres ne devaient pas rester sans gardiens ni serviteurs. Alors ils placèrent sous les branches et près des troncs toute sorte d'animaux.

Mais ceux-ci restèrent immobiles jusqu'à ce que les dieux leur donnèrent des ordres :
- Toi, tu iras boire dans les rivières. Toi, tu dormiras dans les grottes. Tu marcheras à quatre pattes et un jour ton dos servira à porter des charges. Toi, oiseau, tu vivras dans les arbres et tu voleras dans les airs sans avoir peur de tomber.

L
es animaux firent ce qu'on leur avait ordonné. Les dieux pensaient que tous les êtres vivants devaient être soumis dans leur environnement naturel, mais ils ne devaient pas vivre dans le silence; car le silence est synonyme de désolation et de mort. Alors ils leur donnèrent la voix. Mais les animaux ne surent que crier, sans exprimer une seule parole intelligente.

Attristés, les dieux tinrent conseil puis s'adressèrent aux animaux :
- Parce que vous n'avez pas eu conscience de qui nous étions, vous serez condamné à vivre dans la crainte des autres. Vous vous dévorerez les uns les autres sans aucune répugnance.

Entendant cela, les animaux tentèrent de parler. Mais seuls des cris sortirent de leur gorge et de leur museau. Les animaux se résignèrent et acceptèrent la sentence : bientôt ils seraient poursuivis et sacrifiés, leurs chairs cuites et dévorées par les êtres plus intelligents qui allaient naître.



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S

Belle légende  des Mayas !
Bises  amitié


Répondre
D


Cette civilisation est un coffre aux trésors pour les légendes  bisous



I

hello domi!!!
comment tu vas????
t'inquiete pas, toutes les critiques sont bonne à prendre ;)
passe une bonne soirée
gros bisous


Répondre
D

Oui quand elles sont constructives passe une bonne soirée gros bisous


J

Bonjour Domi,
Une bien belle histoire que celle-ci ; si j'en crois la légende, seuls les perroquets échappent donc à cette sentence mais évidemment, seulement après l'apparition de l'homme, cela va de soit.
Gros bisous ma douce,
Jyckie.


Répondre
D

Tu en sais plus que moi, merci pour ce complément d'histoire gros bisous à très bientôt


:

hello mais quelle création.... !!!!! je préfère une autre "version"  !!! bonne journée j'espère que tu vas bien


Répondre
D

Bien sûr les mayas ne sont pas toujours tendres dans leurs légendes.... je peux comprendre bonne soirée bisous


M

Et pourtant, les animaux qui parlent dévorent aussi leurs semblables ... L'homme n'est-il pas un loup pour l'homme ?


Répondre
D


Je prendrai la défense d'un loup sans problème, par contre, je ne sais pas si je le ferai pour certains humains qui ne méritent même pas d'exister
...



:


Et c'est là qu'ils créèrent les hommes ...
Bon mardi ! Bisoux.

dom





Répondre
D

Et oui, est-ce une bonne chose ??? on se pose encore la question bisous du soir


L

Voila une civilisation que je n'ai abordé que pa despetits reportages. Il faudra un jour que je m'y interesse pus et que je programme un voyage sur ces terres riches.
Belle légende qu parait si vraie.


Répondre
D


Je suis une inconditionnelle de l'Amérique du Sud de ses légendes, un vrai trésor, je te conseille d'y aller c'est magnifique, je compte bien y retourner un
jour bonsoir sir chevalier :-)))



Q

je decouvre cette legende, sujet tres passionant les mayas
passe un bon mardi bise
qing et rene


Répondre
D


C'est un sujet que j'affectionne particulièrement bises amitié