Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE FONDATEUR D'EMMAUS MORT

Publié le par Domi

L’Abbé Pierre, le fondateur du mouvement Emmaüs et le défenseur des sans abris, est mort ce lundi 22 janvier, à l’âge de 94 ans.

L’Abbé Pierre, le fondateur du mouvement Emmaüs, est mort très tôt ce lundi matin à l’hôpital parisien du Val-de-Grâce, à l’âge de 94 ans. Il avait fondé la première communauté Emmaüs en 1949 pour aider les plus pauvres. Il était devenu célèbre lors du terrible hiver 1954. Après la mort d’une femme dans la rue, l’Abbé Pierre avait lancé sur les ondes de Radio Luxembourg, un appel en faveur des mal-logés.


Portant toujours un long manteau noir, un béret, une canne et des godillots, l’Abbé Pierre n’a jamais cessé de défendre la cause des sans abris. Sur le terrain, cet infatigable défenseur des plus pauvres a tour à tour soutenu Coluche et ses « Restaurants du cœur », les occupations d’immeubles vides par les militants de l’association Droit au logement… Malgré les actions de l’Abbé Pierre, de nombreuses personnes vivent encore aujourd’hui en France dans la rue…



 

 

L'enfer, c'est les autres", écrivait Sartre. Je suis intimement convaincu du contraire. L'enfer, c'est soi-même coupé des autres."

"Les hommes politiques ne connaissent la misère que par les statistiques. On ne pleure pas devant les chiffres."

"On n'est jamais heureux que dans le bonheur qu'on donne. Donner, c'est recevoir."

"Un sourire coûte moins cher que l'électricité, mais donne autant de lumière"

Abbé Pierre

Publié dans ARTICLES DIVERS

Partager cet article
Repost0

ELEVATION DE L'ESPRIT

Publié le par Bernard WERBER

"Dans le combat humain pour l'élévation de l'esprit, il ne suffit pas de monter le plafond, il faut aussi empêcher le plancher de s'effondrer"

 

L'ABRE DES POSSIBLE  - Bernar WERBER

Extrait de "Le Mysètre du chiffre"

Publié dans PROVERBE DU JOUR

Partager cet article
Repost0

L'ARBRE DES POSSIBLES

Publié le par Domi

 

Comme vous l'avez certainement remarqué, je ne fais pas souvent de la publicité pour des livres, mais j'aime bien en faire, quand il y en a un que j'ai apprécié spécialement par son originalité. C'est le cas de L'ARBRE DES POSSIBLES de Benard WERBER, une vraie petite merveille ...

Vingt petites histoires courtes et fantastiques (contes et légendes) qui présentent toutes une hypothèse poussée à son extrême.

Et s’il existait une école pour que les jeunes dieux apprennent à créer des sociétés humaines ? (L’école des jeunes dieux).

Comment fonctionnerait un monde où les nombres seraient à la base de tous les savoirs ? (Le mystère des chiffres).

Et si une météorite tombait sur le jardin du Luxembourg ? (Fragrance).

Une main gauche peut-elle faire sécession ? (Manipulation).

Serait-il possible à l’humanité d’éviter les catastrophes ? (L’arbre des possibles).

Ma préférée étant le mystère des chiffres.

 

Publié dans COUP DE COEUR

Partager cet article
Repost0

POESIE ANIMALIERE

Publié le par Solange HERVIER

SM0112_036

Loup



Nous sommes deux êtres solitaire tous les deux
Toi sous ton pelage gris cendre
Moi sous ma peau sans joie
Assise ,le dos contre ce rocher à l'abri du vent
Le regard perdu au loin,aux confins de l'horizon
Tu vins à moi par ce triste et froid mois d'Octobre
Probablement attiré par la douceur de mes yeux mélancoliques
Quand ma main s'avançant vers toi, sans peur,
Commença par gratter ton cou doux et chaud,
Puis calmement remonta sur ton crâne
Pour prodiguer caresse et tendresse
Tu plongeas tes yeux noisettes et lumineux
Dans le bleu Océan des miens,
Confiance se lisait en toi mon ami
Puis pousser par je ne sais quel instinct
Tu posas sur mes genoux, ta tête effilée de loup craintif
D'ou la peur s'en était allée
Alors la montagne s'est mise à chanter
La romance du loup apprivoisé
Plus jamais nos pas ne se quitteront
Loup solitaire, trop pourchasser,
C'est dans mon humble chaumière
A la fumante cheminée
Que nous pourrons nous aimer
Nous les mal-aimés, les rejetés de cette société
Et tu accompagneras tous mes pas
Dans notre montagne bien aimée
Hivers comme étés plus jamais nous ne serons séparés.

Le 3 /10 /2005

Solange HERVIER


Publié dans LE LOUP ET SA MEUTE

Partager cet article
Repost0

LE LOUP FENRIR

Publié le par Myriam PHILIBERT

Mythology - Loki & Fenrir by KARURINA

Http://karurina.devientart.com

La réputatioin de méchanceté et de puissance de Fenrir ne semble pas usurpée. Il est l'une des incarnations des puissances du mal, née des amours de Loki et de la géante Angerboda. Au début, il vit parmi les Ases (ou dieux) et Tyr le nourrit, mais il devient si impressionnant en taille que les dieux commencent à le craindre, d'autant plus qu'une prédiction assure qu'il causera un jour leur perte. A deux reprises, ils tentent sans succès de l'enchaîner.

Finalement les nains se chargent de fabriquer un ruban solide, fait avec le bruit es pas du chat, de la barbe de femme, des nerfs d'ours, des racines de montagnes, l'haleine des poissons et le crachat des oiseaux, ingrédients difficile à trouver et que l'on ne recontre plus guère aujourd'hui.

Fenrir flaire le piège, mais les Ases lui tiennent un discours spécieux et le loup se laisse convaincre d'être attaché. En signe de bonne foi, Tyr met sa main dans la gueule du fauve. Le ruban se tend et étrangle à demi Fenrir, le dieu y laisse la main, mais provisoirement, le monstre est enchaîné.

A la fin des temps, il va rompre ses chaînes, sa gueule va atteindre les dimensions du monde et il sera le meurtrier d'Odin.

 

Publié dans LE LOUP ET SA MEUTE

Partager cet article
Repost0

HIBOUX

Publié le par Antoine RIVAROLI

Les petits esprits triomphent des fautes des grands génies, comme les hiboux se réjouissent d'une éclipse de soleil.

Antoine Rivalori, dit comte de Rivarol

Publié dans PROVERBE DU JOUR

Partager cet article
Repost0

LE CHENE

Publié le par ANTOINE DE SAINT-EXUPERY

Il est vain, si l'on plante un chêne, d'espérer s'abriter bientôt sous son feuillage.

Antoine de Saint-Exupéry (1900-1944)
Terre des hommes (1938)

Publié dans PROVERBE DU JOUR

Partager cet article
Repost0

LA PART DU COLIBRI

Publié le par PIERRE RABHI

Un jour dit la légende, il y eu un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés et atterrés observaient, impuissants, le désastre.Seul un petit Colibri s'active, allant chercher quelques gouttes d'eau dans son bec pour les jeter sur le feu. Au bout d'un moment l'éléphant et le zèbre, agacés par ses agissements dérisoires, lui disent:"Colibri! Tu n'es pas un peu fou? Tu crois que c'est avec ces quelques gouttes d'eau que tu va éteindre le feu?" "je le sais, répond le Colibri, mais je fais ma part."

Extrait de "La part du Colibri" L'espèce humaine face à son devenir - Pierre Rabhi

Publié dans PAROLES DE SAGE

Partager cet article
Repost0

PICASSO

Publié le par PICASSO

dredzone

LES MOUETTES

Par les couchants sereins et calmes, les mouettes
Vont mêlant sur la mer leur vol entrecroisé,
Tels des gris souvenirs pleines de douceurs secrètes
Voltigeant dans un coeur souffrant, mais apaisé. 
 

L'une, dans les clartés rouges et violettes,
D'un coucher de soleil, fend le ciel embrasé,
Une autre comme un trait, plonge dans les eaux muettes
Ou se suspend au flot lentement balancé. 
 

Nul oiseau vagabond n'a de plus longues ailes
De plus libres destins, ni d'amours plus fidèles
Pour le pays des flots noirs, cuivrés, bleus ou verts 
 

Et j'aime leurs ébats, car les mouettes grises
Que berce la marée et qu'enivrent les brises
Sont les grands papillons qui butinent les mers.

Jules Lemaitre



Ce poème a été mis par Picasso dans un com hier, je pensais qu'elle aimerait peut-être le lire sur mon blog aujourh'ui, merci Picasso pour cet envoi.

Publié dans COUP DE COEUR

Partager cet article
Repost0

LA TERRE

Publié le par ANONYME

L'homme est le plus grand prédateur que la terre ait connu. L'animal tue pour se nourrir, l'homme tue par convictions.

Publié dans PROVERBE DU JOUR

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>