Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

THE WAILERS EN CONCERT GRATUIT A GRENOBLE

Publié le par Dominique CURCIO

Les papilles s'éveillent aux délices édulcorés de l’été sous l’étendard coloré du reggae : un double plateau, en hommage à cet icône que fût Bob Marley, réunit The Jamaïca All Stars et The Wailers pour un concert unique et gratuit le 6 juillet à 20h30 à l'anneau de vitesse au parc Paul Mistral. Ce concert lance le coup d'envoi du festival Cabaret Frappé.

The Wailers


Groupe mythique fondé en 1963 par Bob Marley à la Jamaïque, The Wailers continuent d’arpenter les plateaux du monde entier sous l’égide d’Aston ‘Family man’ Barrett, membre originel et insatiable.

"Ceux qui gémissent" perpétuent la philosophie Rasta avec générosité et convivialité, offrant l’éternité à ce phoenix du reggae : une soif de l’essentiel exalte les refrains d’hier résonnant encore aujourd’hui comme des hymnes au respect et à la tolérance.


Le parfum captivant de la Jamaïque relie les êtres sous l’emblème tricolore du reggae : The Wailers réinventent cet inoubliable répertoire aux sons des clameurs du public subjugué. Rastafari !

The Jamaïca All Stars


Il aura fallu attendre ce 6 juillet 2006 pour apprécier sur scène ces artistes légendaires venus de Jamaïque. The Jamaïca All Stars racontent 40 ans de musique gorgée de l’histoire et de la culture de tout un pays.

Mento, ska, rocksteady ou early reggae, l’itinéraire de vies enivrées par l’instrumentation virtuose des musiciens de la Alpha Boys School de Kingston, première école de reggae au monde.

Devant Johnny "Dizzy" Moore, fondateur des Skatalites, Justin Hinds, chanteur des Dominoes, et Stranger Cole, l’un des tous premiers vocalistes, la lueur des regards s’intensifie saluant l’instantanéité de ces chants aromatisés de liberté.

Consultez la programmation du festival Cabaret Frappé du 18 au 29 juillet 2006.

Renseignements
Cabaret Frappé (Ville de Grenoble)
Tél. 04 76 00 76 67
www.cabaret-frappe.com

Publié dans COUP DE COEUR

Partager cet article
Repost0

HUMOUR

Publié le par Victor HUGO

"Enfer chrétien: du feu. Enfer païen: du feu. Enfer mahométan: du feu. Enfer hindou: des flammes. A en croire les religions, Dieu est un rôtisseur."

Victor Hugo

Publié dans PROVERBE DU JOUR

Partager cet article
Repost0

LES CHATEAUX

Publié le par Dominique CURCIO

 

Héritages du moyen âge ou de l'époque moderne les principaux châteaux de l'Isère ont remplis diverses fonctions : bastions fortifiés pour les uns, somptueuses demeures richement décorées pour les autres. Ils témoignent tous de l'histoire du Dauphiné.

[Cliquez sur les photographies pour obtenir plus d'informations]


Château de Virieu

Château de Virieu (Virieu)
Maison forte édifiée dès le XIème siècle et agrandie au cours de sept siècles, elle est entourée d'un vaste parc et d'un jardin à la française.


Château de Montseveroux (Montseveroux)
Cette ancienne forteresse du XIIe siècle s'impose par son austérité. Seule la tour portière surmontant le porche d'entrée rythme ce quadrilatère renforcé aux angles par quatre tours cylindriques.

Château de Montseveroux

Château de Bressieux

Château de Bressieux (Bressieux)
Campé sur une hauteur, le château féodal de Bressieux témoigne encore, par ses ruines majestueuses en briques roses, du rôle militaire qu'il a joué au Moyen-Age. Accès libre toute l'année.

Château du Cingle

Château du Cingle (Vernas)
Le château du Cingle est une ancienne maison forte des XIII° et XV° siècles. Sauvée de l'abandon depuis 1968, cette demeure qui abrita jadis le temps d'une nuit François 1er, présente une architecture caractéristique.

Château de Demptezieu

Château de Demptezieu (Saint-Savin)
Important château dont le donjon circulaire, bien conservé, doit dater du XIII° s. Logis agrémenté au début du XVI° s. d'une tour d'escalier hexagonale richement sculptée. En cours de restauration.

Château de Septème (Septème)
Ancienne ville forte formant un ensemble imposant par ses remparts, son vieux fort et son château. Son nom évoque la 7è borne de la voie romaine qui reliait Vienne à Bourgoin.


Château Bayard (Pontcharra)
La maison forte de Bayard construite à partir de 1404 par l'arrière grand-père du célèbre chevalier. Elle abrite aujourd'hui un musée où sont rassemblés les souvenirs du chevalier Bayard.

Château Bayard

Château de Bon Repos (Jarrie)
Demeure caractéristique des châteaux moyenâgeux du Dauphiné, le château a été abandonné en 1906. Restauration en cours.

Château de Bon repos

Château de Jarcieu (Jarcieu)
Le château fût le témoin d'évènements historiques et religieux importants, notamment la venue du roi Charles IX et de sa mère Catherine de Médicis.
Il abrite le musée de faïences fines.

Château de Jarcieu

Chateau de Roussillon

Château de Roussillon (Roussillon)
Château Renaissance de style italien. Le roi Charles IX vint y signer l'Edit de Roussillon, qui fixe au 1er janvier le 1er jour de l'année.

Château de l'Arthaudière (St Bonnet de Chavagne)
Vaste édifice en partie détruit par Lesdiguières à la fin du XVI° s. Long bâtiment terminé par une tour, ouvrant sur la cour par une série d'arcades en plein cintre. Influences italiennes. Vue magnifique sur le Vercors.

Château de l'Arthaudière

Château du Passage (Le Passage)
Importante maison dauphinoise type à deux niveaux avec son grand toit plus haut que les murs. Le château est doté d'une chapelle avec trois autels de marbre et d'un grand escalier d'honneur.

Château du Passage

Château de Sassenage (Sassenage)
Le château, remarquable demeure de la région grenobloise, fut construit de 1662 à 1669. Il contient un ensemble de salons présentant une admirable collection de meubles d'époque estampillés des Hache et des grands ébénistes parisiens du XVIII°.

Château de Sassenage

Château de Vizille (Vizille)
Château du Duc de Lesdiguières, il fut le théâtre des prémices de la Révolution Française en acccueillant les Etats généraux du Dauphiné en 1788. Situé au coeur d'un parc de 100 hectare, il abrite aujourd'hui le musée de la Révolution Française.

Château de Vizille

Château de Longpra

Château de Longpra (St Geoire en Valdaine)
Chef d'oeuvre de l'architecture dauphinoise du XVIII° siècle. Les décors intérieurs et mobiliers sont intacts. Le lieu illustre le savoir faire des ébénistes et ensembliers décorateurs dauphinois de la seconde moitié du XVIII° siècle.

Château de Moidière

Château de Moidière (Bonnefamille)
Château d'époque Louis XIV et Empire d'architecture typiquement dauphinoise. Un parc animalier a été créé, où s'ébattent en semi-liberté, plus de 60 espèces animales.

Château du Touvet

Château du Touvet (Le Touvet)
L'intérieur du château vous fera découvrir un intéressant mobilier, des souvenirs de la Monarchie et de l'Empire et vous racontera aussi une partie de l'histoire du Dauphiné. Magnifiques jardins avec un remarquable escalier d'eau à l'italienne à visiter également.

Source http://www.isere-tourisme.com

Publié dans ARTICLES DIVERS

Partager cet article
Repost0

INVASION DE SINGES

Publié le par AFP

L'éruption du volcan indonésien Merapi provoque une invasion de singes

Des centaines de singes affamés, qui ont fui leur habitat naturel dévasté par l'éruption du volcan indonésien Merapi, s'attaquent désormais aux cultures et aux maisons des villageois de la zone. Ces singes trouvent habituellement dans les forêts au nord de Telogo Putri de quoi s'alimenter et reçoivent aussi de la nourriture des touristes. Mais aujourd'hui les visiteurs se voient interdire l'accès à la zone et les bois ont été brûlés par des coulées de lave et des dégagements de cendres brûlantes. D'où l'exode des singes vers les zones peuplées. Les habitants ont organisé des patrouilles, armées de bâtons, pour empêcher les quadrumanes d'entrer dans les maisons et les commerces, selon le quotidien.

La centre de protection des animaux de la grande ville voisine de Yogyakarta a commencé à organiser une tournée hebdomadaire pour nourrir les singes avec des bananes, du maïs, des papayes et des melons. Le Merapi, situé au coeur de l'île de Java, est depuis trois mois très menaçant, ce qui a forcé l'évacuation de dizaines de milliers d'habitants. Il a connu un regain d'activité après le séisme de magnitude 6,3 qui a frappé la région le 27 mai, faisant près de 6.000 morts.

Publié dans INSOLITE

Partager cet article
Repost0

DECOUVRIR L'ISERE

Publié le par CLAUDEL

" Je le voyais devant moi passer de l'or à la neige, des moissons de la plaine à celles de l'altitude et s'ouvrir sous mes regards comme les pages d'une partition sublime."

...ainsi Claudel a décrit toute la diversité de ce département, que je vous invite à découvrir durant l'été...

 

Publié dans PROVERBE DU JOUR

Partager cet article
Repost0

THE GLACE AU CITRON

Publié le par Dominique CURCIO

Portions : 6 à 8 portions

Ingrédients :



- 6 tasses d'eau (1,5L)
- 1 c. à thé de clou de girofle, moulus (5ml)
- 1 c. à thé de cannelle (5ml)
- 3 c. à table de thé noir (45ml)
- 4 c. à table de jus de citron (60ml)
- 1/2 tasse de sucre (125ml)

 Préparation :

- Amener l'eau à ébullition.
- Ajouter tous les ingrédients dans l'eau et laisser bouillir 3 minutes.
- Passer dans une passoire fine.
- Faire refroidir.
- Servir sur de la glace, décoré d'une tranche de citron.

 


 

Thé glacé au citron et à la menthe

Portions : 6 à 8 portions

Ingrédients :

- 3 tasses d'eau bouillante (750 ml)

- 4 sachets de thé Red Rose

- 2 tiges de menthe fraîche

- 1 tasse sucre granulé (250 ml)

- 1/4 tasse de jus de citron (50 ml)

- 5 tasses d'eau froide (1,25 l)

 - menthe fraîche et tranches de citron pour garnir

 Préparation :

Faire infuser le thé avec les tiges de menthe puis passer au tamis ou simplement retirer les sachets de thé et la menthe. Ajouter le sucre et le jus de citron et brasser jusqu'à ce que le sucre se dissolve.

Incorporer l'eau froide et servir sur de la glace, avec des tiges de menthe fraîche et une tranche de citron.

DEUX RECETTES POUR VOTRE ETE QUI PROMET D'ETRE CHAUD BONNE DEGUSTATION !!!!!
 

Publié dans ARTICLES DIVERS

Partager cet article
Repost0

BON VENT

Publié le par PROVERBE ITALIEN

Avec un bon vent, il est facile d'être bon pilote.

Publié dans PROVERBE DU JOUR

Partager cet article
Repost0

CAMPAGNE CONTRE LES ABANDONS D'ANIMAUX

Publié le par SPA

  "Et toi ... en vacances tu nous emmènes ?"

 

 

Avec le retour des beaux jours revient inévitablement la saison des abandons d'animaux. Sitôt les fêtes de Pâques passées, la S.P.A. de Lyon et du Sud-Est constate un afflux massif d'animaux abandonnés. Pour un motif réel ou futile, victimes d'un caprice ou d'une mode, chiens et chats deviennent subitement indésirables dans leur foyer. C'est surtout à cause des vacances qui se profilent que bon nombre de propriétaires reculent devant leurs responsabilités. Afin de ne pas aggraver la détresse de ces animaux délaissés, le refuge de Brignais accepte immédiatement leur entrée pour leur épargner un abandon sauvage, au bord d'une route ou dans un bois.

Bien sûr, il met tout en oeuvre pour assurer les soins, la nourriture, un toit et un avenir à ces animaux. Mais il a besoin également du soutien des amis des animaux pour faire face à cet afflux de pensionnaires. Une nouvelle campagne contre les abandons d'animaux est lancée par la S.P.A. de Lyon pour inciter les propriétaires à partir en vacances avec leurs animaux.Vous pouvez vous procurer l'autocollant de l'été 2006, vendu 2 € au profit des animaux abandonnés. Chaque autocollant vendu représente une journée de nourriture pour un animal. L'accroche du visuel symbolise le doute.

Depuis de très nombreuses années, ce visuel est réalisé gracieusement par le peintre animalier Alain Rolland, fervent ami des animaux. Ce message relayé par des centaines de commerçants locaux, de mairies, d'afficheurs et de médias nationaux s'accompagne d'informations utiles pour aider les maîtres à organiser leurs déplacements avec leurs compagnons. Vous pouvez sur demande accompagnée d'un règlement d’1,50 € obtenir la liste des formalités sanitaires requises pour le passage d'un animal aux frontières ou demander une liste des plages et campings acceptant les animaux. La liste des principales chaînes d’hôtels sera adressée gratuitement sur demande écrite accompagnée d'une enveloppe timbrée à vos nom et adresse.

 

 

 

Rappelez-vous : votre animal fait partie de votre famille !

L'abandonner est une lâcheté.

 

 

 

 

Publié dans COUP DE COEUR

Partager cet article
Repost0

ADMIRATION

Publié le par Georges Duhamel

Le but suprème du romancier est de nous rendre sensible l'âme humaine, de nous la faire connaître et aimer dans sa grandeur comme dans sa misère, dans ses victoires et dans ses défaites. Admiration et pitié, elle est la devise du roman.

Publié dans PROVERBE DU JOUR

Partager cet article
Repost0

MONASTERE DE LA GRANDE CHARTREUSE

Publié le par Dominique CURCIO

Logé au pied du Grand Som, le monastère de la Grande Chartreuse a eu une histoire mouvementée : éboulis, incendies, reconstructions, expulsions par l'armée... Le profond calme du lieu semble répondre aux épisodes troublés du temps passé.

Il faut savoir, plutôt que de garer directement son véhicule sur le parking de la Correrie, s'imprégner peu à peu de l'ambiance des gorges du Guiers Mort. L'idéal pour les bons marcheurs est de laisser la voiture à Saint-Laurent-du-Pont pour remonter à pied les gorges, en empruntant la vieille voie qui permettait aux Chartreux de monter à l'ermitage pour se retirer du monde. Les petits ponts de pierre à une arche se succèdent*. Songeons que c'était antan l'unique voie d'accès, enneigée la moitié de l'année. La rigueur de la montée vers l'isolement prévenait de la rudeur de la vie en Grande Chartreuse ; le chartreux vivait retiré et dépourvu du confort du siècle : isolé du monde mais plus proche des hommes et de Dieu. A méditer pour notre monde moderne ...

Les principaux ponts sont encore accessibles par la D520 : pont de l'Orcière, pont de Saint-Bruno, pont Saint-Pierre (des Allemands ?), pont de Valombre, pont du Grand Logis. Les plus anciens, les plus évocateurs aussi, se cachent au fond des gorges et se devinent à grand peine pour les automobilistes pressés de rejoindre le parking de la Correrie : pont Peirant, pont de la Tannerie, pont du Martinet. Le détour en vaut la peine pour les amateurs de vieilles pierres moussues.

 

Publié dans ARTICLES DIVERS

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 > >>