Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DE L'OEUF AU PERROQUET

Publié le par domi


 

En France, à flanc de montagne, dans les Alpes à 10 km au sud de Grenoble(Champagnier)une entreprise familiale est née de la passion et de l'amour pour les perroquets.   C'est un centre d'Élevage de bébés perroquets, plus de cent couples de perroquets reproducteurs d'espèces du monde entier y vivent ; plus de cent bébés y naissent chaque année.   C'est, en France, le seul centre d'incubation artificielle d'oeufs de perroquets agréé par le Ministère de l?Environnement.   
   
  


  
Des salles d'incubations climatisées : à une température constante, quelle que soit la saison.   Les oeufs sont datés, signés, marqués au crayon à mine tendre, et retournés deux fois par jour. C'est l'ordinateur qui enregistre, au quotidien, la courbe du poids de l'oeuf, très variable selon les individus.   Leur taux de réussite, pour l'instant : 95 % de naissances contre 40% pour les oeufs couvés par les parents.  Dans l'éclosoir, il leur faut deux ou trois jours pour finir de bêcher leur coquille.   Dès l'arrivée des jeunes perroquets, c'est à la main qu'ils sont nourris: une heure après leur naissance, puis toutes les deux heures, jour et nuit.   Ils les pèsent avant et après chaque repas et enregistrent au quotidien, sur ordinateur, leur courbe de croissance.

 

 

 

Publié dans ARTICLES DIVERS

Partager cet article
Repost0

LES PERROQUETS

Publié le par NC

Les oiseaux de la famille des perroquets sont non seulement capables d'imiter la voix humaine, mais aussi de différencier l'anglais du chinois, selon une expérience réalisée par des chercheurs japonais et rendue publique par le quotidien Mainichi Shimbun.

L'expérience a consisté à diffuser devant des perruches de Java des enregistrements sonores des traductions anglaise et chinoise de deux célèbres ouvrages japonais, "Je suis un chat" de Natsume Soseki et "Le Dit du Genji" de Murasaki Shikibu.

Certaines des perruches n'étaient autorisées à manger qu'après avoir sauté sur le perchoir devant lequel était diffusé la version anglaise. D'autres ne pouvaient s'alimenter qu'après s'être rendues sur le perchoir chinois. Dans 75% des cas, les oiseaux ont correctement distingué la langue qui allait leur permettre de manger, en se dirigeant vers le bon perchoir. Le japonais n'a pas été employé, car c'est la langue que les oiseaux utilisés pour cette expérience entendent habituellement.

"Les humains sont capables de différencier les langues, même celles qu'ils ne connaissent pas, à partir de l'intonation et de la prononciation. Il semble que les oiseaux soient dotés de la même faculté", a commenté le professeur de psychologie expérimentale de l'Université Keio, Shigeru Watanabe, qui a dirigé l'expérience.


Publié dans INSOLITE

Partager cet article
Repost0

LA CHROMOTHERAPIE, TOP TENDANCE !

Publié le par Dominique CURCIO

Depuis la nuit des temps, on attribue une signification a chaque couleur. Les expressions usuelles expriment souvent leur symbolique : vert de peur, rire jaune, idées noires... Les couleurs exercent une influence sur nos humeurs. Nous allons les décoder ensemble.

La couleur joue sur notre physique, révèle notre mental. Chaque couleur correspond à une longueur d'onde qui agit sur notre corps. Selon notre état physiologique et émotionnel, nous avons besoin de certaines vibrations. La chromothérapie consiste à projeter de la lumière à travers des filtres colorés sur les endroits concernés du corps ou à porter des lunettes avec le filtre de couleur nécessaire au besoin. Elle tente de rétablir l'équilibre au sein de notre corps.

Les couleurs et leurs associations.

Blanc : stimule les neurones, tonifie.

Noir : apaise, repose, mais peut déprimer.

Rouge : stimule l'esprit, rend amoureux.

Rose : combat le stress, le pessimisme.

Jaune : anti-déprime. Stimule l'intellect, anti-mélancolie.

Orange : thérapeutique digestive, augmente l'optimisme, tonique.

Bleu : tonifie le système nerveux. Apaise, tranquilise, effet sédatif.

Violet : dimininue l'angoisse, la phobie et la peur.

Vert : soulage l'insomnie, calme la colère, apporte la sérénité.

Publié dans ARTICLES DIVERS

Partager cet article
Repost0

UN AUTOMOBILISTE PIEGE PAR UN KEBAB VOLANT

Publié le par TF1

Ecureuil ou kebab congelés, vaches, renne ou zèbre trop impétueux ont été autant de coupables désignés par les automobilistes britanniques ayant eu un accident en 2005, selon le rapport d'une compagnie d'assurance publié lundi.

Dans sa déclaration auprès de la Norwich Union, un conducteur a accusé un écureuil congelé et volant de la destruction de son pare-brise. Un autre a mis en cause un renne qui se serait assis malencontreusement sur son capot. Enfin, un troisième a accusé un troupeau de vaches affamées pour les dégâts causés à la peinture de sa carrosserie. Dans la catégorie animaux, si un zèbre aurait également agressé la Range Rover d'un touriste en plein safari, ce sont surtout les vaches qui portent le chapeau, coupables de paresser trop souvent au milieu de la chaussée. Dans une légère variante, c'est un taureau qui a été désigné responsable d'avoir transformé une voiture à l'arrêt en tas de tôles informe, après s'être échappé d'une foire aux bestiaux.

"Une pomme de terre sous la pédale"

Côté nourriture, le cas le plus étonnant est sans doute celui d'un automobiliste mettant son accident sur le compte d'un kebab congelé qui se serait échappé par la porte d'une voiture, dans un virage. Mais cette plainte est à peine plus invraisemblable que celle de ce conducteur apparemment dans l'impossibilité de ralentir à un carrefour à cause d'une pomme de terre coincée sous sa pédale de frein.

Ils sont forts ces anglais .... Enfin, je peux dire que moi, j'ai failli avoir un accident à cause d'un écureuil qui traversait tranquillement la route ; et là je vous assure que c'est vrai !!!! J'aurai eu mal au coeur d'écraser cette petite chose.

 

 

Publié dans INSOLITE

Partager cet article
Repost0

LA CHAUVE- SOURIS

Publié le par NC

Chauve-sourris "Renard volant"
 
 
Chauve-souris, le seul mammifère capable de voler de manière soutenue. Les chauves-souris ou chiroptères sont divisées en deux sous-ordres: les grandes chauves-souris ou mégachiroptères (170espèces, une seule famille), et les petites chauves-souris ou microchiroptères (800espèces réparties en 15familles).En tout, il existe donc presque un millier d'espèces de chauves-souris, bien plus que dans tout autre ordre de mammifères, à l'exception des rongeurs.

Répartition :

On trouve des chauves-souris dans le monde entier, exception faite de la zone arctique et de certaines îles océaniques éloignées. Les mégachiroptères vivent en Afrique, en Asie et en Océanie.
On pense que les chauves-souris sont apparues sous un climat chaud, probablement au début de l'Éocène (le plus ancien fossile connu de chauve-souris remonte à environ soixante millions d'années).Seuls les membres de quatre familles, tous des microchiroptères, vivent dans des régions tempérées, et le nombre d'espèces diminue quand on se rapproche des pôles.

Diversité de la taille :

Les mégachiroptères comprennent les plus grandes des chauves-souris, les «renards volants» d'Afrique, d'Inde, d'Australie et de Malaysia. On les appelle ainsi à cause de leur museau allongé comme celui d'un renard. La plus grande, le kalong de Malaysia, atteint une envergure de 1,7m et une longueur de 42cm. Cependant, beaucoup d'espèces de mégachiroptères sont plus petites que les plus grands microchiroptères, la distinction entre les sous-ordres étant fondée sur la forme des dents et les caractéristiques du squelette et non uniquement sur la taille. Le plus petit microchiroptère, la chauve-souris de Kitti à nez de cochon, de l'ouest de la Thaïlande, ne mesure que de 2,9 à 3,3cm et ne pèse qu'environ 2g, ce qui en fait l'un des plus petits mammifères.

Vol et Écholocation :

 

Parmi les vertébrés, seuls les chauves-souris et les oiseaux volent vraiment.Cependant, contrairement à la plupart des oiseaux, les chauves-souris sont capables de voler à des vitesses assez faibles, avec une extrême habileté. Le vol est pratiqué grâce à un repli de peau, tendu entre les membres antérieurs et les chevilles, et soutenu par les os très allongés du membre antérieur et les doigts. Cette aile est attachée le long de la ligne médiane du tronc et des membres et, chez diverses espèces, elle s'étend des membres supérieurs à la queue. Seul le pouce est libre: chez la plupart des chauves-souris, c'est le seul doigt muni d'une griffe, comme les orteils.

Tous les microchiroptères se dirigent en vol (la plupart des espèces insectivores ciblent également leur proie) par écholocation, c'est-à-dire par émission pulsée de sons de haute fréquence qui sont réfléchis sous forme d'échos (perçus par les oreilles de la chauve-souris) par les surfaces environnantes. Les échos renseignent l'animal sur la position, la distance relative et même la nature des objets de son environnement. Ceci permet aux microchiroptères de voler dans l'obscurité totale.
Les propriétés physiques des sons émis varient de façon caractéristique d'une espèce à l'autre. Les impulsions sonores sont générées au niveau du larynx et, selon les espèces, sont émises par la bouche ou par les narines.

Par contre, les mégachiroptères se servent de la vue plutôt que de l'ouïe pour s'orienter. Un seul genre a évolué vers un mécanisme d'écholocalisation qui met en jeu l'émission de «!clics!» audibles et ne sert que quand les chauves-souris volent dans l'obscurité. Les yeux des mégachiroptères sont aussi relativement plus grands que ceux des microchiroptères. Cependant, aucune chauve-souris n'est totalement aveugle, et même les microchiroptères qui utilisent l'écholocalisation peuvent se servir de repères de grandes dimensions pour se diriger en vol.

Comportement :

À quelques exceptions près, toutes les chauves-souris sont nocturnes. Pendant la journée, les animaux se reposent dans divers lieux de perchage, tels que les grottes, les crevasses, les arbres creux, le feuillage, les abris ménagés sous les pierres, ou l'écorce, et dans des bâtiments. Ils peuvent même percher à des endroits exposés!; certains grands mégachiroptères sont suspendus la tête en bas aux branches des arbres, en groupes importants. Leurs m?urs nocturnes procurent aux chauves-souris beaucoup d'avantages: la concurrence est réduite pour la recherche de nourriture, le risque d'attaque par des prédateurs est diminué, la lutte contre la chaleur et la déshydratation (importante chez les chauves-souris) du fait de leur surface cutanée énorme par rapport à leur taille est facilitée.

Quelques espèces vivent en solitaires, mais la plupart sont grégaires (petits groupes composés d'un seul mâle et d'une dizaine de femelles assemblées comptant plusieurs milliers ou même plusieurs millions d'individus). Les associations fortuites de plusieurs espèces sont habituelles parmi les chauves-souris qui utilisent des abris protégés tels que les grottes. Certaines espèces de chauves-souris des zones tempérées sont migratrices, et l'on a enregistré des déplacements de près de 1600km entre leurs quartiers d'été et d'hiver. D'autres peuvent parcourir de quelques kilomètres jusqu'à 40km ou plus par jour entre les lieux de perchage et de nourriture, mais la majorité chasse dans un rayon d'action plus réduit.

La plupart des chauves-souris sont insectivores et peuvent attraper leurs proies en vol ou chercher les insectes stationnaires sur les feuilles ou d'autres surfaces.La plupart des mégachiroptères et beaucoup d'espèces de chauves-souris à nez en feuille d'Amérique tropicale (ainsi nommées à cause des replis de peau très visibles qui se projettent vers le haut en partant du nez) sont frugivores. D'autres espèces des deux groupes mangent des fleurs ou en extraient le nectar grâce à leur langue très allongée (ce qui favorise la pollinisation croisée des plantes). Quelques-unes des plus grandes chauves-souris à nez en feuille, ainsi que les membres d'une famille d'Eurasie sont carnivores ou omnivores!; elles s'attaquent à de petits amphibiens, des lézards, des oiseaux, des souris et même à d'autres chauves-souris, et consomment en outre des insectes et des fruits. Quant aux vampires d'Amérique tropicale, ils se nourrissent uniquement de sang aspiré à partir des petites blessures qu'ils infligent essentiellement aux animaux à sang chaud comme les volailles, les bovins, les chevaux, les cochons et occasionnellement les humains. Au moins trois espèces de chauves-souris complètent leur régime par de petits poissons, capturés en vol, à la surface de l'eau.

Cycle de vie :

Les périodes de gestation des chauves-souris sont assez longues et varient d'environ quarante-quatre jours à huit mois chez les différentes espèces. Peu d'entre elles ont plus d'un petit par an et les jeunes ont tendance à se développer assez lentement. Le cycle reproducteur de la plupart des espèces suit le modèle général des mammifères, mais il existe des exceptions. Les plus intéressantes sont certaines espèces des zones tempérées qui hibernent. L'accouplement a lieu avant l'hibernation, et les femelles conservent le sperme tout au long de la période d'hibernation: la fécondation ne se produit que lorsque l'ovule est libéré par l'ovaire après le réveil printanier des chauves-souris.Ce phénomène est appelé fécondation différée. Une variante de ce schéma est observée chez un genre européen, pour lequel l'accouplement, l'ovulation et le développement précoce de l'embryon ont lieu en séquence normale juste avant l'hibernation, mais le développement de l'embryon s'arrête avant qu'il ne s'implante dans l'utérus. L'embryon reste libre et non développé jusqu'à ce que la mère reprenne son activité au printemps. Ce phénomène est appelé implantation différée.

L'abondance des chauves-souris, en dépit de leurs faibles capacités reproductrices, n'est pas seulement liée à leur comportement en termes de survie, mais également à leur remarquable longévité. Certaines grandes roussettes (mégachiroptères) et des vampires ont survécu dans des zoos pendant vingt ans. En milieu naturel, le record appartient à un spécimen retrouvé trente et un ans après qu'il eut été initialement marqué et relâché en Nouvelle-Angleterre, aux États-Unis.

Écologie :

Les chauves-souris insectivores sont en général considérées comme utiles à l'Homme et beaucoup d'espèces herbivores ou frugivores jouent un rôle important dans la pollinisation des plantes et la dispersion des graines. À cause de leur taille et de leurs effectifs, les grandes chauves-souris d'Eurasie peuvent avoir une incidence économique lorsqu'elles envahissent les vergers, mais la plus grande nuisance des chauves-souris reste peut-être la transmission de maladies, en particulier la rage, aux animaux domestiques. C'est un problème particulièrement aigu en Amérique tropicale, où la rage provoquée par la morsure de vampires infectés, a décimé des troupeaux entiers de bovins. Malgré tout, ces problèmes demeurent sporadiques. Beaucoup de chauves-souris sont très sensibles à certains insecticides, tels que le DDT, qu'elles consomment avec leurs proies.

Classification: les chauves-souris constituent l'ordre des Chiroptères. Les mégachiroptères constituent le sous-ordre des Megachiroptera, les microchiroptères celui des Microchiroptera. Le plus ancien fossile connu de chauve-souris est classé sous le nom d'Icaronycteris index.
Les plus grandes chauves-souris appartiennent au genre Pteropus. 

Publié dans ARTICLES DIVERS

Partager cet article
Repost0

LE DILEMME CRUEL DU DAUPHIN

Publié le par Guillaume LECAPLAIN

Pour dormir, les dauphins « éteignent » la moitié de leur cerveau. Rester éveillé, et pouvoir respirer, ou dormir et mourir d’asphyxie ? C’est le dilemme cruel de tout cétacé qui se respecte. Car chez ces animaux, comme les dauphins, la respiration n’est pas un réflexe, comme chez nous autres les humains. Elle doit être volontaire. Mais alors, comment dormir ? Les scientifiques viennent de découvrir la façon dont les dauphins se débrouillent : ils ont développé un remarquable mécanisme d’adaptation. Ils ne font dormir qu’une moitié de leur cerveau à la fois. Le dauphin « éteint » en fait un de ses hémisphères cérébraux, tandis que l’autre moitié du cerveau assure le contrôle de ses fonctions vitales et, en premier lieu, la respiration. Les dauphins endormis peuvent ainsi être aperçus, flottant à la surface, un œil ouvert et une nageoire qui dépasse de l’eau. Ensuite, ils changent de côté, « déconnectent » l’autre moitié de leur cerveau et ferment l’autre œil. Tout s’explique : « Ne dormir que d’un œil » est en réalité une expression dauphin.

Publié dans INSOLITE

Partager cet article
Repost0

LE CHARME

Publié le par Rita RUDNER

Attention aux hommes chauves et riches ;

l'arrogance du "riche" annule souvent le charme de la calvitie

Publié dans PROVERBE DU JOUR

Partager cet article
Repost0

LE CARNAVAL

Publié le par Domi

Comme mon article de ce jour est plutôt long... je ne fais pas d'autres articles aujourd'hui. Si vous êtes en manque, prenez le temps de lire ceux que vous n'avez peut-être pas lu. Bonne journée et bon carnaval !

 

 

Ah, la magie du déguisement ! L'habit ferait-il le moine? en tout cas, lorsque l'on se transforme, le temps d'une nuit un peu folle, en Prince ou en sorcière, c'est tout notre être qui revêt cette peau là et se trouve un peu chamboulé...

On a envie de faire les fous ! de se mettre, le temps d'un jour, dans le corps et l'esprit d'un autre: le gentil devient méchant, le gendarme devient voleur, le valet devient maître.
Et puis on danse, on chante, on se fait des blagues, et surtout, on se déguise ! Il faut dire que des carnavals, il y en a ! Chaque pays, chaque région, chaque ville même, a son carnaval et ses traditions. Avec un seul et même mot d'ordre: que tout le monde s'amuse ! A bas les ronchonneurs et les empêcheurs de danser en rond !

Petite histoire du carnaval

 L'idée la plus couramment répandue est que le carnaval est la période où l'on s'amuse avant les austères semaines de carême. En fait, l'esprit du carnaval débute bien avant l'ère chrétienne: La fin de l'hiver était déjà marquée par des fêtes du renouveau du soleil,
qui annonçait la reprise de la fertilité de la terre. Chez les Romains, le culte de Janus avait fait du jour de l'an un jour de travestissement. Dans l'histoire, le carnaval était une période où, pendant quelques jours, tout était permis et les rôles étaient inversés.
La réjouissance populaire pouvait donner libre cours à ses pulsions, était plutôt bien vue par les autorités, qui considéraient que cette "trêve" servait de soupape de sécurité.
Après la guerre 14/18, un renouveau a soufflé sur les carnavals: il y a bien sûr, les carnavals porteurs d'histoire et de traditions - on pense aux carnavals de Binche, de Nice, de Venise, de Rio pour ne citer que ceux-là - mais il y a de aussi de nouvelles initiatives, comme par exemple, il y a quelques années, l'organisation par SOS racisme d'un carnaval multicolore inspiré par le carnaval de Rio.

 

 

Se déguiser...

 

L'esprit même du carnaval suggère que l'on change de personnage, et que l'on pousse son contraire à outrance. Disons qu'un carnaval n'a rien à voir avec une invitation à une fête costumée dans l'orangerie du château de votre ami le comte de Machin Truc. Ici, pas de perruque poudrée ni de robe à corbeille. Mais vive les fausses grandes oreilles et les longs nez rouges ! N'oubliez pas de vous mettre dans la peau de votre personnage ! Le plaisir du déguisement, c'est de se construire une nouvelle apparence, tout en s'amusant à découvrir celle des autres !

Vous pouvez, bien sûr, louer un costume, mais vous pouvez aussi, en fouillant dans vos armoires et dans votre grenier, où en achetant un ou deux mètres de tissu pas cher (par exemple, le tissu de doublure fait toujours beaucoup d'effet et se trouve dans toutes les couleurs), réaliser vous-même la tenue adéquate. Les tenues de sorcières, ou de fantôme, de vampire, de moine pas très catho, sont faciles à réaliser. Il ne faut pas être expert en couture pour couper ce genre de vêtement. De vieux draps de lit (que vous pouvez teindre très facilement dans votre machine à laver) feront l'affaire. Pour vous transformer en Arlequin ou en Pierrot, par exemple, pensez à employer des pantalons de pyjama, des T-shirt que vous pourrez peindre avec des peintures pour tissu. Des foulards, des châles, des gants, des chapeaux, complètent souvent parfaitement la tenue. N'oubliez pas les masques, les faux ornements capillaires (barbes, moustaches, perruques) des mirlitons ou des clochettes pour faire du bruit, et surtout, des serpentins et des confettis !

 

 

Décorer...

Pour une fête, surtout de carnaval, il faut un air de fête ! La photo de votre grand-père en marié et le napperon sur la TV, vous les remettrez pour la communion du petit. Mais avec quelques idées, vous pourrez vite donner à votre intérieur une allure de jungle, de cave moyenâgeuse, ou de bistrot du port !

 

Mettre des plantes vertes, recouvrir les murs de papier crépon, enlever meubles et objets qui n'ont rien à voir avec le carnaval (et qui risquent de souffrir !), pensez à couvrir vos fauteuils de beaux tissus, et à étudier un éclairage qui convient (attention aux bougies lors de fêtes turbulentes !) Vous pouvez aussi, bien sûr, trouver quelques objets dans des brocantes, ou louer du matériel dans des magasins spécialisés dans le carnaval. 

 

 

 

Publié dans ARTICLES DIVERS

Partager cet article
Repost0

LA MAISON EN CHOCOLAT

Publié le par © CompanynewsGroup

Un conte de fées devenu vrai :

Du 29 mars au 4 avril 2006 A Paris La Villette Ouvert au public

Une vraie maison en chocolat, 300 m2 au sol, avec une salle à manger pour vingt cinq personnes !

Les murs, le toit, tout est entièrement recouvert de chocolat. Du vrai chocolat. Massive, élégante et rassurante aussi, elle evoque l'univers des peintures amandes, un autrefois ou l'on prenait le temps qu'il fallait pour réussir à la perfection ce que l'on entreprenait.

Vous avez devin&, c'est la demeure de la Laitiere qui sait mitonner des desserts dont nous raf- folons. Vêtue de son joli corsage jaune et de sa longue jupe bleue, elle accueillera les grands et les petits. Dans la salle à manger, elle leur fera goûter les régals qu'elle sait si bien mitonner. S'ils passent dans la cuisine, ses invités apprendront à en preparer quelques uns. Les enfants sont toujours émerveillés de réussir une recette ; les parents aussi, mais ils le disent moins. Au salon, des magazines, des livres de recettes, des images raconteront le monde gourmand de la Laitière. Et Si les enfants ont envie de s'ofrir une pause dans ce savoureux voyage, ils y trouveront des jouets, en bois, parce que chez La Laitière, tout est authentique. Un lieu comme celui-la ne se construit pas sans une bonne raison. Laquelle ???

C'est une surprise. La Laitière l'annoncera elle-même à tous ceux qui viendront visiter sa maison en chocolat.

INFOS PRATIQUES

La maison en chocolat sera a Paris, La Villette du 29 mars au 4 avril 2006.Elle se trouvera Place de la Fontaine aux Lions, devant la Grande Halle Accès : côte avenue Jean Jaures Parking : cité de la Villette M Porte de Pantin- Bus : 75, PC : arret Pte Pantin Entrée gratuite

Contact presse Information Presse Service

Diane Galland et Alexandra Cohen

2 rue Sainte Marie

92418 Courbevoie cedex

Tel. 01.46.67.63.44

ips@infopresseservice.com

© CompanynewsGroup

 

 

Publié dans INSOLITE

Partager cet article
Repost0

LA VIE

Publié le par DEMOPHILE

" La vie est comme un instrument de musique ; il faut la tendre et la relâcher, pour la rendre agréable. "

Publié dans PROVERBE DU JOUR

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 > >>