QU'ATTENDONS-NOUS D'AUTRUI ?

Publié le par Domi Sorcière d'Arcane

QU'ATTENDONS-NOUS D'AUTRUI ?


Que recherchons-nous à travers nos relations, rencontres et échanges ?
Quel est le sentiment que nous désirons ardemment éprouver, tout au long de notre vie?
L’amour est évidemment la réponse à toutes ces questions.
L’amour est ainsi le principe et la source de toute vie, sans quoi rien ne pourrait exister ni subsister.
L’amour est la force qui fait tourner les mondes, l’énergie qui maintient la cohésion des atomes comme des planètes.
L’amour est au cœur des mystères que nous sommes venus appréhender et Expérimenter sur cette Terre.
Chacun ressent et pressent, même confusément, que l’amour vrai est la clé et la solution de tous nos maux, individuels et surtout collectifs, économiques, politiques et sociaux.
Mais l’amour véritable n’est pas acquis d'emblée : il est à rechercher, ressentir, découvrir.
Il n’est ni instinct de possession, ni dépendance fusionnelle, ni suivisme grégaire, car il émane de soi.
Il est le résultat de l’alchimie intérieure, le fruit de la reconnexion à l’être essentiel et à la puissance de vie.
L’amour est la joie d’être, le signe d’une conscience éveillée et lumineuse, un présent accordé, offert et partagé.
L’amour est ce que nous sommes éternellement, en dépit de nos souffrances, illusions et désillusions et parfois grâce à elles ; il est notre état naturel, notre aspiration à une vie riche, fascinante, magique, inattendue, utile et initiatique.
L’amour est partout, omniprésent et protéiforme ; il se pare de toutes les couleurs et de toutes les fréquences, et se manifeste de multiples manières : amour du compagnon ou de la compagne, des amis, des enfants, des animaux, de la nature, de la beauté, des œuvres de l’esprit…
Mais c’est la relation amoureuse qui se révèle son territoire de prédilection, car alors le sentiment se mêle au désir, à la sensualité et à l’attraction des corps, lieu de toutes les convoitises, de tous les délires et de toutes les extases.
Ce que l’on nomme amour est rarement digne de ce nom : l’amour qui blesse et qui déchire, qui conquiert et qui rompt, qui domine et qui soumet, qui idolâtre et qui méprise, n’est qu’une caricature égotique, une maladie infantile du cœur, un balbutiement du sentiment.
L’amour qui prend fin n’a jamais existé ; l’amour qui se meut en haine ou indifférence, n’était qu’illusion, transfert, projection, malentendu.
Les relations évoluent et donnent souvent lieu à séparation, éloignement, divergence. Mais comment peut-on rejeter, nier ou diaboliser l’être que l’on a tenu tendrement dans ses bras, si ce n’est précisément à cause de la douleur créée par son absence ?
L’amour véritable est patient, sincère, honnête et compréhensif ; il se nomme bienveillance, bonté, compassion, douceur, tendresse, sollicitude ou empathie.
De la nature de l’amitié, il dure la vie entière, car il n’est pas fondé sur l’image ou les apparences, mais sur les liens invisibles et mystérieux qui unissent les âmes et les cœurs.
Aussi le chemin de l’amour, que tous nous empruntons à notre manière, est-il un apprentissage, qui mène de l’égoïsme à l’altruisme, de l’aveuglement à la connaissance, de la consommation au partage, de la prédation au don.
L’amour est éternel car il est spirituel ; il est la joie libre du cœur qui s’est ouvert ; il ne sait que grandir, fleurir et embellir.
L’amour est si puissant qu’il se joue des barrières, frontières, critères, normes et interdits.
Car l’amour est libre et il souffle où il veut ; il ne peut être contraint, obligé ou mis en cage ; l’autre ne nous appartient pas et l’emprisonner, ce n’est pas l’aimer.
L’amour ne donne ni droits, ni devoirs ; il est une extraordinaire opportunité de vivre des moments merveilleux et magiques, une chance à ne surtout pas laisser passer.
Et si l’amour était sagesse, philosophie éminemment subtile, art et science oubliés, à retrouver, découvrir, réinventer ? L’amour est un défi. Saurons-nous y répondre ?

Yann Thibaud

Publié dans PROVERBE DU JOUR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Une très bonne définition de l'amour qui rejoint quelques parts mes pensées actuelles. Ja'i connu dans ma vie toutes sortes d'amours, la dépendance affective j'ai connu, tout comme l'amour qui se confond avec désir celui qui fait souffrir et qui se termine par un rejet, des amours plus ou moins partagés ou il a fallu faire un travail pour ne pas qu'ils se terminent en haine ...Puis avec le temps j'ai muri, et sais à présent qu'il y a eu plusieurs fois confusion de mon coté mais aussi des personnes en face. L'amour c'est plus que ça et dans la définition de l'amour il y a "Aimer son prochain". Aimer ce que l'on trouve beau autour de nous, notamment la nature, les animaux et nos passions .Je peux difficilement dire aimer le monde qui nous entoure car hélas il est ce qu'il est mais savoir s'entourer de personnes dignes d'être aimé et quelque part se créer un monde aimant ...Bisous et bonne journée
Répondre
D
Les relations en amour ne sont jamais faciles, j'ai appris également à relativiser et prendre mon temps .... je suis de plus en plus difficile car je sais ce que je veux et ce que je ne veux plus. Et tu as tout à fait raison quand tu dis que l'Amour se trouve autour de nous et que bien souvent on n'y prête même pas attention ... Moi j'ai réappris avec mon petit-fils, depuis sa naissance c'est le rayon de soleil de ma vie .... passe un excellent week-end
D
Comme vous deux, je n'attends rien.
Je suis moi, c'est tout et je prends ce que l'on me donne ...
En me couchant, heureuse de n'avoir nuit à personne (tiens, je fais des jeux de mots ...)
Bisoux, ma domi
Répondre
D
c'est ce qui compte être contente de ce qu'on a accompli bisous
K
Je n'attend rien... j'accepte ce que l'on m'offre
Bonne soirée Domi
Répondre
D
Je suis comme toi je n'attends rien non plus, je fais ce que je peux chaque jour bisous et bonne soirée